On dit que les folies sociétales américaines finissent toujours par arriver en France, mais parfois, les nôtres inspirent également outre-Atlantique. Ainsi l’idéologie d’Hidalgo conduisant à ne pas armer sa police, celle de Caroline De Haas à élargir les trottoirs pour éviter le harcèlement ou l’importation des afghans par pour mieux « les surveiller » (déclaration du 24 août 2021 sur BFM TV) ont, semble-t-il, fait une émule en la personne de Lori Lighfoot.

Noire et lesbienne revendiquée, Lori Lightfoot, maire de Chigago depuis 2019, vient d’annoncer sa dernière trouvaille : installer, dans plus de 400 lieux stratégiques de sa ville, des boîtes de bleeding control kits (des kits de contrôle des saignements) contenant gants, gaze, ciseaux, garrots, etc., en quantité suffisante pour huit victimes en état d’hémorragie. Il y a même un mode d’emploi façon « La Réanimation pour les nuls », autant dire un manuel de secourisme pour un guillotiné…

À la décharge de Mrs. Lightfoot, on rappellera que depuis les SAMU, la doctrine française consiste à projeter au plus vite un médecin lourdement équipé auprès des blessés, alors qu’aux USA, elle préfère confier à de simples paramedics (des ambulanciers) le soin d’amener la victime aux médecins, d’où une incontestable perte de chances.

L’implantation de ces boîtes d’urgence est probablement liée aux 616 assassinats que Chicago a dû déplorer depuis le début de 2021, septembre dernier venant même de battre le record du plus grand nombre mensuel d’homicides depuis trente ans…

Et ce n’est sans doute pas un hasard, puisque le maire qui se targue de n’avoir accordé d’interview, pendant ses deux premières années de mandat, qu’à des journalistes issus de minorités, s’était essentiellement fait connaître en présidant une commission de surveillance des activités de la de Chicago. En bonne militante du Parti démocrate, de la et du #BlackLivesMatter, Mme Lightfoot ne manqua pas une occasion de sanctionner durement la moindre peccadille. Message reçu cinq sur cinq par une qui préfère, désormais, probablement compter les cadavres que de prendre le risque de la moindre bavure.

Avec ses bleeding control kits, Lori Lightfoot en est donc réduite, selon la formule consacrée, à tenter de combattre les effets dont elle a été la cause.

24 octobre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 4 votes
Votre avis ?
8 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires