Le 31 décembre, comment les Français pourront-ils accepter d’écouter les vœux du président de la République alors que ce même Président aura décidé de les maintenir, précisément ce soir-là et à cette heure-là, sous un couvre-feu plus que contestable ? Il n’a même pas eu l’élégance de repousser d’une heure ce couvre-feu afin que les Français aient la possibilité de prolonger leur dernière visite familiale ou leur dernière promenade amoureuse de l’année et, de ce fait, d’être plus libres d’écouter ou de ne pas écouter ses vœux…

Non ! C’est « Rentrez bien tous avant 20 heures chez vous afin de vous imprégner de ma parole salvatrice ! » Eh bien, pour ma part, c’est non ! Sa parole m’étant devenue incompréhensible, je ne l’écouterai pas ! Peut-être même serai-je sur mon balcon à tambouriner sur une casserole pour une « opération couvre-vœux » ?

Voire – faisant fi du couvre-feu ! – hors de chez moi, de 20 heures à 20 h 30, pour aller discuter une demi-heure avec des amis ? Tiens, devant la mairie… Surtout si des maires organisent des « balades de désintoxication télévisuelle » ! Et si mon maire est alors avec nous, pour nous éviter un PV, il nous signera une dérogation pour rentrer tranquillement chez nous… Mais, là, je rêve !

En revanche, c’est certain, personnellement et pour la première fois de ma vie concernant un Président, je ne porterai nullement « mes » yeux sur « ses » vœux !

Et je ne me contenterai pas d’éteindre mon téléviseur mais, comme je l’ai écrit ici même le 13 décembre, « je disjoncterai le 31 décembre ! » En effet, je couperai « tout bonnement », même si certains diront « tout bêtement », mon compteur électrique. Pourquoi pas le seul téléviseur ? Parce que, même si des millions d’écrans étaient éteints, cela n’aurait quasiment aucun impact sur la consommation électrique nationale. En revanche, si, sur les 30 millions de foyers de France, des centaines de milliers, voire des millions sombraient dans le noir total à 20 heures pour n’entrer à nouveau dans la lumière qu’à 20 h 30, immanquablement, ces « coupures de protestation contre la casse économique » due à nos dirigeants seraient nettement « visibles » sur les ordinateurs des fournisseurs d’électricité dont EDF et GDF Suez, les deux premiers mondiaux ! Ceux-ci pourraient, en effet, quantifier cette protestation.

OK, si je suis seul, le système informatique de mon fournisseur ne sera même pas chatouillé…

Je ne veux pas entendre ce Président nous annoncer que le dernier prétexte « outre-Manchot » lui permet d’engraisser la « covidophobie » créée par lui-même et de ressusciter pour la ixième fois depuis le 16 mars ses mesures liberticides ! Cela, alors que la crise sanitaire est moins dramatique que la crise économique devenue catastrophique suite aux mesures aberrantes infligées par l’État aux plus démunis. Et comme, en notre Ve République, l’État c’est… « lui »… Faute de pouvoir l’empêcher de parler, je ferai tout pour ne pas l’écouter !

Et j’entends le faire savoir !

28 décembre 2020

À lire aussi

« Prioritaire vaccin » à 75 ans, ou l’hérésie du culte du « p’tit vieux » contre les jeunes générations !

Pour quelle raison ne pourrais-je pas choisir, à mon âge (75 ans), de « passer mon tour » …