À SUIVRE

Seule la Rue peut vaincre une censure sans visage

Le fait de coincer ses adversaires par des moyens détournés caractérise notre époque. Dans une France où le parti au pouvoir est un grand familier des réseaux (auxquels il doit sa fortune et son succès aux élections), les paroles dissidentes sont de moins en moins assurées de toucher l’opinion. A moins que l’opinion ne descende dans la rue pour plébisciter l’opposition contre les censeurs au pouvoir, lesquels représentent 16 % des Français à tout casser.

POUR ALLER PLUS LOIN