Dans la nuit du 11 au 12 juin 2020, un départ d’incendie a été signalé devant l’une des portes de la cathédrale de Rennes. Après l’intervention des pompiers, les premiers éléments de l’enquête indiquent qu’il s’agirait d’un acte volontaire.

Une poubelle à l’origine de l’incendie

L’alerte a été donnée dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 juin, peu avant 2 heures du matin. Une employée de restaurant du centre-ville de Rennes aperçoit des flammes à proximité de la cathédrale de Rennes. Le départ de feu provient, en réalité, d’une porte de l’édifice. Les pompiers ont pu rapidement éteindre les flammes.

Les flammes ont endommagé la porte en bois et plusieurs pierres du fronton de la cathédrale. L’incendie, d’origine volontaire, serait parti d’une poubelle placée juste devant la porte, située rue Saint-Sauveur. Le container aurait été amené depuis une rue adjacente, avant d’être incendié.

La cathédrale sauvée par ses voisins ?

Le procureur de la République a saisi la direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes, qui a ouvert une enquête. De son côté, la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) a mandaté un artisan pour effectuer des travaux de réparation temporaire.

Un an après l’incendie de Notre-Dame de Paris, les habitants jouxtant cet édifice du XVIe siècle se sont précipités avec des bassines d’eau pour tenter de limiter la propagation des flammes, avant l’arrivée des pompiers.

Acte antichrétien, bêtise humaine ? L’enquête nous le dira peut-être.

À lire aussi

Formule 1 : le pilote Carlos Sainz refuse de s’agenouiller et dénonce les pressions

Le président de la Fédération internationale de l'automobile, Jean Todt, a quant à lui est…