Un an après l'ouverture de l'enquête pour « menaces » envers l'ancien professeur de philosophie , celle-ci a finalement été classée sans suite.

L'ex-professeur avait publié, dans L'Obs, une lettre ouverte, « Comment pallier l’absence de stratégie de l’État pour vaincre l’ ? », un mois après le brutal assassinat de Samuel Paty, décapité par un musulman tchétchène qui lui reprochait d'avoir montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours.

avait révélé être la cible de « propos haineux » et « d'attaques », et placé sous protection policière.

« On nous a signalé des inquiétudes vis-à-vis du professeur à l’encontre duquel des menaces auraient été proférées », expliquait le parquet de Versailles dans Le Figaro. Voilà pourquoi ce dernier avait ouvert, en janvier 2021, une enquête pour « menaces sur personne chargée de mission de service public ».

Réjoui

Alors que l'enquête a été classée sans suite, l'ancien professeur se « réjouit ». « Je m’en réjouis, cela veut dire qu’il y a moins de danger pour moi » a-t-il réagi auprès de l'AFP.

La ville de est un symbole de l'islamisation de la France. Des dizaines de jeunes de la ville étaient notamment partis rejoindre l'État islamique en Syrie.

2627 vues

1 février 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.