En 1975, Michel Sardou n'était pas parvenu à sauver le paquebot France de la déconstruction. Quelques décennies plus tard, le chanteur n'entend pas subir le même échec avec le mari de Sandrine Rousseau. Malgré des travaux déjà très avancés, sur BFM, l'artiste appelle les Français à un vaste élan de solidarité avec la victime. « Le pauvre, franchement, lance Sardou. Il ne faudrait pas faire une marche pour aider ce pauvre mec ? Mon pauvre garçon, sur quoi t'es tombé ! C'est l'enfer. » Avant que l'homme ne soit envoyé dans le port du Havre pour être entièrement démantelé et revendu à l'épouse d'un armateur en quête d'un amant discipliné, un mouvement se dessine. Le sauvetage des vestiges du mari. Chef-d'œuvre masculin en péril, morceaux de patrimoine en danger. Stéphane Bern sonne l'hallali. L'époux traqué par un féminisme revanchard peut encore être tiré d'affaire. Les partisans du barbecue, désigné symbole de virilité par la militante, se concertent. La marche suggérée par Michel Sardou peut pulvériser les records d'affluence réalisés par la manif contre la réforme des retraites.

Dès le lendemain de cet appel à mobilisation, Sandrine Rousseau se joue de la vigilance du service d'ordre et parvient à s'immiscer dans ladite manifestation. Tant de gens venus pour la soutenir ! Convaincue que la question des retraites a été abandonnée au profit de sa riposte contre le chanteur, celle-ci brandit une pancarte sur laquelle est inscrit « Sardou, ta gueule ». Cet îlot de féminisme dans un océan de contestation sociale ne passe pas inaperçu. Les photographes saisissent ce grand moment de solitude. Et toujours pas de mari en vue. Existe-t-il vraiment ? Pourquoi n'est-il pas à ses côtés pour dénoncer les propos du macho ? Sans doute épuisé par la recherche d'un argument de poids tel que « Sardou, ta gueule », l'époux se remet lentement de l'aide qu'il a apportée à sa moitié. Une nuit de réflexion, des dizaines de pages noircies pour parvenir à ne rien dire. Les divers syndicalistes en présence sont rassurés. La pauvreté de la contre-attaque ne portera pas ombrage à leurs revendications. Michel Sardou peut encore chanter « Le France ». Des élucubrations de la bobo écolo, ne restera pas même une chanson.

17787 vues

20 janvier 2023

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

40 commentaires

  1. Il y a très peu d’effort à déconstruire Sandrine ROUSSEAU…. elle fait ça très bien toute seule !

  2. Excellent article monsieur Leroy . Michel Sardou est un monument de la chanson Française , LUI ; fait parti de la culture Française . Des millions de Français adorent Michel Sardou ; c’est pas le cas pour  » la Sandrine Rousseau » .Elle c’est un phlegmon dans le « monde » politique . Quelle tâche !

  3. Il est urgent que Michel Sardou reprenne le « tube » de Johnny halliday « ma gueule » et le dédié à Sandrine.

  4. Michel Sardou devrait savoir qu’il est inutile de dialoguer avec des gens de gauche: 1-ils ont raison parce que de gauche 2-si vous n’êtes pas de leur avis, vous êtes un facho ou/et un raciste. 3- Ils ont raison parce que de gauche!

  5. Pour information, la suggestion de mariage de Mme Sandrine ROUSSEAU avec un parachutiste avait déjà été faite pour Mme Arlette LAGUILLER par le Général BIGEARD

  6. « Un mari c’est un mari » écrivait un temps Madame Frédérique Hébrard…euh pardon, Madame Louis Velle…, dont tout le monde, évidemment se souvient ! Sera-ce le cas de Madame Rousseau dans quelque temps, comme de son fameux « mari », icône du Bâtiment ? En tous cas, reconnaissons le mérite à cette chère Sandrine de préférer encore le très français quoiqu’à ne pas mettre dans toutes les bouches « ta gueule ! » au « shut up » plus « up to date » et probablement préféré par nombre de ses acolytes…Ma petite remarque s’adresse, de surcroît à ceux qui penseraient qu’il n’y a plus que les homosexuels et les curés à vouloir se marier…

    1. C’est beau « l’occident collectif », il est de plus en plus « à l’ouest » en effet. Cordialement.

  7. Le problème de fond est :
    Qui est Sardou qui vient nous dire que la FRANCE doit travailler plus car les français vivent plus vieux … Il reprend « son travail à 75 ans » ! … WAHOU c’est un exploit sans commune mesures avec le « fainéant d’éboueur qui rechigne à en reprendre deux ans de plus » ? … Il a largement soutenu des macron et autres présidents car il fallait avoir des subventions culturelles ! …
    Qui est cette rousseau qui aurait « un compagnon déconstruit » et qui soutient l’énergie éolienne car elle aussi brasse énormément de vent pour rien ? Son CV a t-il vraiment tout ce qu’il est dit sur elle ? En tout c’est une énième coucou politicarde qui n’apporte absolument rien aux peuple de FRANCE et qui nous coûte un pognon de dingue …
    Contrairement à sardou qui ne me coûte rien si je n’achète pas ses parutions « lyriques », la rousseau me coûte de l’argent car je participe malgré moi à son « entretien » puisqu’elle est élue à l’Assemblée Nationale ! …
    Pour finir, on nous « monte en mayonnaise » une anecdote pitoyable entre deux sbires qui n’ont cure du peuple français alors que les français sont en train de se paupériser et la FRANCE de plonger dans un abîme sans nom …

  8. Michel Sardou est un authentique artiste qui a enchanté et enchante encore des générations de français et d’étrangers, Sandrine Rousseau ne me semble pas être une femme politique enchanteresse, je crains pour elle qu’elle ne s’inscrive pas durablement dans la mémoire du peuple.

  9. Excellent pamphlet de Jany comme d’habitude. Triste revanche et paradoxe, les islamistes remettront ils de l’ordre dans tout ça. Aidés en cela, par ceux qui à la recherche d’électorat, leur cirent les pompes depuis quelques décennies. Ne pas manquer la diatribe d’Antoine Beretto « A Givors, la guerre d’Algérie s’invite au cœur du conseil municipal » dans Valeurs Actuelles.

Les commentaires sont fermés.