[SATIRE A VUE] Macron ou Plus belle la vie ? Il va falloir choisir

Macron interventions télé conf de presse
©imageBV

Les communicants de l'Élysée n'ont pas réussi à le retenir. « Je ferai trois interventions par semaine jusqu'aux législatives », a lancé Emmanuel Macron. Dans son QG, l'état-major Renaissance apprenait la nouvelle dans la douleur : « L'Élysée a le regret de vous faire part de l'intention du Président de multiplier les apparitions. » Au siège du RN, Marine Le Pen accusait le coup : « Seulement trois fois ? » Les appels à BFM pour qu'il soit invité en continu n'y ont rien changé.

Trois interviews par semaine dont la durée n'a pas été précisée. Il reste aux députés de la majorité l'espoir qu'elles se résument à quelques secondes. « Coucou, c'est moi, il est 13 heures. » Une sorte d'horloge parlante à visage humain. La précision suisse au service du « en même temps ». À la fois 13 et 14 heures. Les électeurs du RN repoussés parce qu'il est trop tard, ceux de Reconquête parce qu'il est trop tôt.

Pour sa première prestation, le Président a rappelé l'une des mesures révolutionnaires à venir : la lutte contre l'addiction aux écrans chez les plus jeunes. À titre de test, les restrictions entrent en vigueur dès aujourd'hui. Jusqu'au 7 juillet : pas plus de trois fois par semaine et en présence des parents. Partant du principe que le visionnage des interventions du Président pourrait devenir obligatoire, Gabriel Attal a allumé son téléviseur. Rachida Dati était en train d'expliquer à Laurence Ferrari que le parti tenu par Marine Le Pen représentait un danger pour les femmes. Sur France 2, elle dirait que la présidente du RN est une menace pour les chats. Les ténors de la majorité avaient sorti l'artillerie lourde.

Après avoir zappé sur TF1, le Premier ministre découvrait Emmanuel Macron dans Plus belle la vie. Le bougre s'était immiscé dans les programmes. La campagne battait son plein. Des sources bien informées prétendaient qu'à 21 heures, il dénoncerait les extrêmes depuis Fort Boyard. La stratégie de communication était entrée dans sa phase « panique à bord ». Abonnement avec ou sans Macron. Les téléspectateurs vont devoir choisir.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

42 commentaires

  1. Je n’aime pas Macron ! Mais j’aime encore moins plus belle la vie ! Je préfère vivre au Soleil ! Hervé de Néoules !

  2. Mieux que Poutine…il est sur 2 fronts a la fois, BFMtv ou TF1en continu pour couler son parti, et entre deux sur le Donbass pour bombarder les civils en Russie. Il faudra le momifier comme les Pharaons

  3. Aux prochaines élections en Ukraine, il peut tres bien remplacer Zelinsky, ils ont le meme profil…comedien, joueurs de piano, ils menteurs, guerriers, amis perso de Biden, ont des problèmes avec leurs comptes de campagne Etc…des clones !!!!

  4. Merci pour votre prose, il y a longtemps que je ne l’écoute plus, pas plus que bfm. Qu’il soit rassuré même les personnes âgées ne peuvent plus le voir ni l’entendre. Il n’y a que lui pour ne pas s’en apercevoir. Quand le narcissisme obstrue toutes les capacités intellectuelles il est temps pour lui de passer à autre chose. La gériatrie peut-être, il aura eu le temps de s’exercer près de Bribri.

  5. Apparemment, il ne comprend décidément rien. Une majorité des Français qui ont voté ne veulent plus de lui et chaque fois qu’il parle c’est du pain béni pour le Rassemblement National. Vraiment j’ai de plus en plus de doute quant à ses capacités cognitives !

    • Effectivement, il ne peut admettre que certains de ses sujets ne l’apprécient pas.
      Personnellement, je suis atteinte d’une allergie qui a débuté en 2016. Elle va crescendo et ne cessera que lorsque M. Macron décidera d’honorer de sa présence un autre pays que le nôtre.

    • « Son paradoxe, ce sont toutes les apparences de la normalité masquant un narcissisme fondamental. Mais lui-même n’est pas dupe, car il est intelligent et connaît ses tares. Il a donc besoin du regard et de l’admiration des autres pour compenser son complexe d’infériorité.  » Professeur Sagatori, psychiatre. Autrement dit : il ne peut pas s’en empêcher, intimement persuadé d’être au pinacle de l’admiration des foules.

  6. De gesticulation en gesticulation il va finir par se fouler un membre , ou une articulation , et pourquoi pas une mandibule , ce qui serait le comble , quelques jours au Fort de Brégançon lui serait souhaitable , une retraite bien méritée . Et l’Arcom dans tout çà pas le temps de comptabiliser ses temps de paroles , il passe d’un média à un autre plus vite que le furet .

  7. cela ne changera rien, il peut faire du non stop à la TV les Français changeront de chaine….plus personne ne lui croit quoique se soit !

    • Une bonne émission pour les petits : « C’est guignol, c’est guignol » vous vous rappelez?…

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois