Mgr Éric de Moulins-Beaufort vient d’être élu à la présidence de la Conférence des évêques de France, dans un contexte de et de pression.

Pour Boulevard Voltaire, Samuel Pruvot dresse un portrait de ce prélat « qui n’est plus dans le clivage du ou du conservatisme » et évoque les enjeux de cette élection pour l’Église de France.

4 avril 2019

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.