Mgr Éric de Moulins-Beaufort vient d'être élu à la présidence de la Conférence des évêques de France, dans un contexte de crise et de pression.

Pour Boulevard Voltaire, Samuel Pruvot dresse un portrait de ce prélat « qui n'est plus dans le clivage du progressisme ou du conservatisme » et évoque les enjeux de cette élection pour l’Église de France.

3510 vues

04 avril 2019 à 18:50

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.