Ce vendredi 16 septembre, les magistrats de la cour administrative d'appel de Nantes ont décidé de confirmer le jugement du tribunal, qui demande à la ville des Sables-d'Olonne de déplacer la statue de saint Michel installée sur la place Saint-Michel, juste devant l'église Saint-Michel. Une décision qui avait profondément choqué le maire des Sables-d'Olonne, Yannick Moreau (ex-LR), qui avait alors dénoncé des « demandes abusives de laïcistes radicaux complices de la cancel culture qui cherchent à déboulonner un par un les attachements culturels millénaires qui ont forgé notre identité collective ».

La ville déplore cette décision et regrette que le caractère patrimonial, culturel, artistique et historique de cette œuvre n'ait pas été reconnu par la cour administrative d'appel. C'est pourquoi la collectivité va saisir le Conseil d'État et tout faire pour convaincre la plus haute juridiction que cette statue a toute sa place au cœur du quartier Saint-Michel dont elle est l'emblème.
 

6887 vues

16 septembre 2022 à 15:04

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

Les commentaires sont fermés sur cette publication.