Rencontres méditerranéennes : un sommet catholique aux allures de pot-pourri

Pape_François_Parlement_européen_Strasbourg_25_nov_2014_16

Du 16 septembre au soir au 24 septembre après-midi, Marseille accueillera la troisième édition des Rencontres méditerranéennes. Après Bari en 2020 et Florence en 2022, c’est au tour de la deuxième ville de France de réunir les évêques des diocèses des cinq rives de la Méditerranée « pour échanger sur les défis du pourtour méditerranéen ». Une sorte de colloque du clergé qui s'achèvera avec la venue du pape François, les 22 et 23 septembre, et, en point d’orgue, la célébration de la sainte messe par le souverain pontife dans l’enceinte du stade Vélodrome, le samedi dans l’après-midi. Une messe ouverte à tous, sur inscription, comme la plupart des événements prévus dans toute la ville à l’occasion des MED 23.

Une grande fête pour les catholiques marseillais ?

Messe, pape, évêques, diocèses… pas de doute, il s’agit là d’une manifestation catholique ! D’ailleurs, la charte graphique de ces journées le confirme. Sur le logo des Rencontres méditerranéennes sont représentées à la fois la basilique Notre-Dame-de-la-Garde et une croix. Quant à la couverture du programme officiel, elle est ornée de la silhouette du pape ainsi que du poisson (ichthus), symbole de la chrétienté et du baptême. À première vue, ces journées vont être une grande fête pour les catholiques marseillais.

À première vue seulement car, en se penchant sur le programme du « festival » organisé « pour faire goûter cet événement à un public plus large », l’essence catholique de la manifestation est moins évidente. Il s’agirait plutôt d’un gloubi-boulga œcuménique et culturel. Pour preuve, les Rencontres méditerranéennes débutent par la mise à l’honneur de la première religion de la cité phocéenne avec la tenue d’un tournoi de football. S’ensuivent des visites organisées de mosquées, de pagodes bouddhistes, de la grande synagogue de la ville, de table rondes en tous genres, de conférences sur le « vivre ensemble » et sur la migration, de concerts de musique païenne dans des églises, d’expositions, de la célébration du shabbat, d’un grand bal… Le plus beau étant que « toutes les personnes munies d’un billet pour accéder à la messe avec le pape François au stade Orange Vélodrome peuvent entrer gratuitement à la Foire internationale de Marseille ». Un peu plus et, sur présentation d’un chapelet, on avait droit à une place pour la Coupe du monde de rugby !

« C’est trop politique pour moi »

Le diocèse de Marseille ratisse large, très large, trop large, pour ces Rencontres méditerranéennes. Il a sans doute souhaité faire de cette manifestation un événement populaire. Malheureusement, à force de vouloir plaire au plus grand nombre, l’Église prend le risque de délaisser ses ouailles. Beaucoup de catholiques ne se retrouvent pas dans ces journées et ne se sont pas inscrits à la messe du pape alors que cela aurait dû être un grand moment pour eux. « C’est trop politique pour moi, explique à Boulevard Voltaire une catholique pratiquante de 42 ans. Quand je vais à la messe, c’est pour prier, pour avoir un éclairage théologique, pour approfondir ma foi. Là, je crains un sermon très politique. Ça ne m'intéresse pas ».

L’homélie du pape François lui donnera-t-elle raison ? Peu importe. Quel que soit le discours qu’il tiendra sur la pelouse de l'Olympique de Marseille, le Saint-Père, qui prend très à cœur son rôle de chef d’État, a d’ores et déjà perdu une partie de son troupeau.

Vos commentaires

86 commentaires

  1. Cela fait longtemps que le Christ a quItte ette eglise et les bons catholiques aussi. Qu a fait ce pape pour les chretiens d orient? Il vise de devenir le pape de la religion unique du NOM.

  2. ICHTUS ,(impossible d’écrire en grec avec nos ordinateurs),est un acronyme qui signifie : »Jésus Christ Fils du Dieu Sauveur », les chrétiens se reconnaissaient à l’époque des premières persécutions au signe du poisson , « ichtus » en grec,plus tard on trouvera des poissons surmontés de la croix .
    En ce qui concerne cette visite du pape,non pas en France mais à Marseille,il serait justifié que Macron accueil le chef de l’état du Vatican à l’aéroport , mais son insistance à assister ,et non participer, à la messe papable n’a aucun sens puisqu’il se prétend athée!
    Si nous vivions dans un climat apaisé ,un chef d’Etat catholique pourrait participer à une messe publique, De Gaulle,Pompidou,Giscard et Chirac se déclarant catholiques assistaient sans complexe à la messe,mais de nos jours la laïcité devenue laïcisme ou même athéisme en France,comme à la belle époque des lois anti-religieuses de la dernière partie du XIX° siècle, et du début du XX°, avec la loi de séparation de 1905,cela déchaîne les passions .
    A propos de cette assemblée présidée par l’actuel pape ,dont les opinions sont franchement de gauche, il me semble que cela n’est d’aucune utilité sur le plan spirituel ,tout comme ces synodes à répétition,et pour couronner le tout le synode sur la synodalité , une sorte de Vatican III, un bouleversement supplémentaire pour une Eglise qui n’a vraiment pas besoin de cela !

  3. Quel que soit le discours qu’il tiendra …. je ne l écouterai pas . Je parle directement à Dieu dans mes prières . Je ne m adresse pas à des sous fifres auxquels je ne reconnais aucune légitimité . Ce n’est que mon avis . Il peut choquer . Les ors du Vatican et les paroles de «  charité » de ces nouveaux seigneurs revêtus d’or et d’argent me choquent aussi . Je crois en Dieu et en mon curé de ma paroisse .

  4. Merci pour vos commentaires, mais personne ne dit que François est le « pape des passeurs ».
    Pourtant en tant que successeur de St Pierre, il devrait dénoncer ce trafic de chair humaine.
    Comme la VDL on peut le soupçonner d’encaisser des pots de vins.

  5. Le pape à Marseille , le fief de l’humanité telle qu’il la voit , en espérant qu’il ne s’aventure pas trop dans les quartiers Nord , au risque de se prendre une balle perdue .

  6. J’espère qu’il ne viendra pas nous donner des leçons de moral envers l’accueil de migrants, sinon il peu rester chez lui.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois