La chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine a appris à l’AFP les motivations du « blâme » adressé au docteur Raoult, vendredi dernier. Si celui-ci est condamné pour ses propos concernant l’hydroxychloroquine, il n’a cependant pas été poursuivi pour avoir prescrit ce médicament, rapporte La Provence, le 7 décembre.

« Le professeur Raoult a, au travers de différents et notamment sa propre chaîne au sein du média YouTube, donné des informations qui ne s'appuyaient sur aucune donnée confirmée, sans faire preuve de la prudence nécessaire alors qu'ont existé très rapidement de profondes incertitudes sur les traitements appropriés au Covid-19 », a détaillé l’Ordre des médecins, justifiant par là le « blâme » infligé au professeur Raoult.

est également accusé d’avoir manqué à la « bonne confraternité » en parlant avec ses confrères « de manière peu correcte, discourtoise, voire agressive ».

Les accusations pour « charlatanisme » n’ont pas été retenues

En revanche, l’Ordre des médecins précise que les accusations de « charlatanisme » portées à l’encontre du professeur Raoult n’ont pas été retenues. L’instance juge en effet que le « professeur Raoult n'a fait courir à ses patients aucun risque injustifié en prescrivant l'hydroxychloroquine aux doses habituellement préconisées ».

L’affaire cependant n’est peut-être pas encore close, le blâme infligé étant susceptible d’appel.

4238 vues

7 décembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.