Editoriaux - 17 novembre 2017

La poupée Barbie voilée ? C’est du bidon ! Elle ne récite même pas les sourates du Coran…

La Barbie voilée fait un tabac. De toute part, on s’en moque, et surtout on l’applaudit. Ses ventes explosent en Arabie saoudite, au Qatar, au Pakistan… Et ça remplit les tiroirs-caisses de ses inventeurs. Pensez donc : un marché d’un milliard d’individus !

Or, nous sommes en mesure de révéler ici que cette poupée n’est pas halal ! Qu’elle est une invention diabolique des kouffars. Des kouffars juifs, de surcroît. En effet, son fiancé ne s’appelle-t-il pas Ken ?

Et “ken”, en hébreu, veut dire “oui” ! Les concepteurs de la Barbie voilée n’ont même pas été capables de lui trouver un fiancé en djellaba du nom de “Naam” (oui, en arabe).

Des nuls. Des hypocrites. Des mécréants. Des singes et des porcs. Pieuses et pieux musulmans, détournez-vous de cette poupée maudite ! D’ailleurs, qui sait s’il n’y a pas quelques traces de porc dans ses vêtements ou dans ses cheveux !

La seule, la vraie poupée à mettre entre les mains de toutes les petites musulmanes s’appelle « Chifa ». Elle est certifiée halal. Même qu’elle a été estampillée conforme par les imans de la mosquée Al-Azhar. Et son doux prénom veut dire “guérison”.

Pour le moment, elle est disponible en France sur le site cadeauxmusulmans. Elle parle deux langues : arabe et français. Quand on lui appuie (doucement, SVP) sur le ventre, elle récite les plus importantes sourates du Coran. Elle dit : “Assalem alaikoum ! Je suis la poupée “Chifa”. Viens apprendre avec moi : l’attestation de foi, les sourates Al-Fatiha, Al-Ikhlas et les deux sourates protectrices (Al-Falaq et An-Nas), ainsi que le verset du trône (Ayat Kouassi)…”

Chifa a d’autres qualités, peut-on apprendre sur le site cadeauxmusulmans. Elle connaît aussi “les invocations à dire avant de dormir, quand on se réveille, pour se protéger contre tout mal, pour guérir lorsqu’on tombe malade, etc…”

Mais surtout – et, curieusement, le site omet de le dire -, Chifa est précieuse et enviable pour d’autres raisons. Elle est encore toute petite. Trois ou quatre ans, à première vue. Quand elle sera plus grande et qu’elle aura atteint l’âge d’Aïcha, elle pourra épouser un homme, un vrai, un guerrier, un prédicateur et – pourquoi pas – un djihadiste. Mamans musulmanes, parlez-en à vos filles ! Et cette perspective heureuse les détournera de Barbie, infâme produit frelaté du Juifistan…

À lire aussi

Boeing ukrainien : c’est peut-être un déséquilibré qui a tiré le missile ?

Après l’avoir farouchement nié, l’Iran a reconnu sa responsabilité dans le drame. « Une er…