Au moment où la Russie a envahi l’Ukraine, la réaction de la France ne s’est pas fait attendre : moulinets diplomatiques, déblocage de fonds magiques, condamnation ferme et alignement immédiat sur notre suzerain américain. Ce courageux suivisme s’était doublé – souvenez-vous - d’une volonté farouche de « mettre l’économie russe à genoux ». Les mois ont passé, on n’a pas beaucoup vu l’économie russe ployer le genou, mais on a bien vu les prix à la pompe augmenter dans des proportions jamais vues jusque-là. Les gilets jaunes ont eu la gentillesse d’avoir la mémoire courte : ils étaient descendus dans les rues de France quand il s’agissait de faire passer le litre d’essence à 1,40 €. Désormais, le litre de carburant coûte deux euros, le prix des produits de première nécessité a explosé. On n’en finit pas de gagner, quoique par personne interposée, mais on peut dire que ça nous coûte un bras.

Le soutien du maire de Neuilly

Heureusement, dans le champ symbolique, pour excuser notre impuissance, on avait eu quelques idées : souvenez-vous, là encore, qu’on avait interdit aux chanteuses russes, aux musiciens russes, aux orchestres russes de se produire à l’intérieur des frontières du camp de la liberté. À deux doigts de brûler des pyramides d’ouvrages de Dostoïevski et Tolstoï. Et puis, clou du spectacle, il y avait eu les drapeaux. Le maire de Vienne, il en a été question sur BV, a décroché le drapeau ukrainien en constatant la duplicité de Zelensky sur la question du Haut-Karabakh. Mais voici que nous avons trouvé une autre façon d’être lâchement courageux : la mairie de Neuilly annonce, ce 9 octobre, qu’elle a pavoisé son bâtiment aux couleurs d’Israël.

L’État hébreu vient de subir une attaque ignominieuse, qui a tué un millier de ses citoyens, dont des femmes et des enfants, et à laquelle il est en train de répondre avec une fureur d’autant plus grande qu’il s’est montré vulnérable comme jamais auparavant. Gaza n’a plus d’eau, plus d’essence, plus d’électricité. Le ministre de la Défense israélien a comparé les barbares du Hamas à des animaux, sans autre forme de procès. Tout est en place pour une lutte à mort dans ce conflit que l’on appelle déjà la deuxième guerre du Kippour.

Le courage de la lâcheté

Est-ce une raison pour que la France, qui a immédiatement exprimé – à juste titre - son soutien à Israël, adopte une nouvelle fois, au fronton de ses mairies, un drapeau qui n’est pas le sien ? Sommes-nous devenus si insignifiants que nous devions, à chaque conflit, choisir de porter le drapeau de l’un des deux camps au lieu d’en rester à la symbolique du nôtre, qui devrait amplement suffire ?

Il faut bien croire que oui. Emmanuel Macron gesticule, passe des coups de fil au Premier ministre libanais qui n’a aucun pouvoir, essaie de joindre le Hamas qui le méprise et de contacter l’Iran qui le déteste. Nous allons encore passer pour des jambons.  Nous n’avons, au passage, pas eu cette délicatesse pour le nettoyage ethnique des Arméniens de l’Artsakh, probablement parce que les Turcs et leur faux nez azéri étaient trop forts pour nous. Indignés mais pas téméraires. Voilà ce qu’il reste de la France, « puissance d’équilibre » autoproclamée, quand les canons tonnent : le courage de la lâcheté. Et encore : Neuilly comporte une forte minorité juive, mais on peut raisonnablement penser que Drancy ou Montreuil n’arboreront pas l’étoile de David au fronton de leurs mairies. Là-bas, on est plutôt pour le Hamas.

Et un geste, un vrai, pour mettre fin à l’importation de l’intifada sur notre sol ? L’interdiction du NPA, qui encourage les massacres ? La dissolution de LFI, qui s’empêtre dans l’électoralisme le plus immonde envers les banlieues de l’immigration ? Il n’y faut pas songer : nos chefs regardent l’Histoire se faire, sans eux – sans nous.

7546 vues

09 octobre 2023 à 19:31

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

42 commentaires

  1. Pour ma part il y a fort à parier que beaucoup de communes hors de République dites de non droits vont voir leur maires sous contrainte ou non afficher le drapeau palestinien ou état islamique. Ce sera la réponse du berger à la bergère. Attendons les manifestations orchestrées par LFI et toute la bande ça risque d’être folklorique.

  2. Tous ces slogans, tous ces hommages, comme au lendemain de l’attaque de Charli Hebdo, n’ont de but que d’exprimer un sentiment de solidarité pour les victimes, mais ne servent à rien. Si nous voulons mettre un terme à ces exactions, ce ne sera qu’avec des actions concrètes. Mais il faut bien comprendre que depuis la 1° guerre mondiale, le courant pacifique à la préférence. La défaite de 1940 n’a fait que souligner que cette position est suicidaire, mais malgré tout, tous ceux qui ont osé rappeler ces faits sont calomniés. La France n’avait retrouvé de sa grandeur que lorsque le général De Gaulle décida de réarmer la France de la doter d’une force de dissuasion et de ne travailler que pour ses seuls intérêts. Ses successeurs, qui pourtant s’en réclament l’ont trahi et la France avec. Le peuple est frileux et est entretenu dans ce sens par toute une mouvance gauchiste et moderne qui l’anesthésie. Ce ne sont pas les poilus qui étaient pacifiques, mais ceux qui n’avaient pas combattu. C’est d’un chef que la France à besoin, d’un vrai qui saura rappeler aux Français que nous n’avons su briller que lorsque nous avons fait front ensemble contre l’adversité et sans trembler. Beaucoup l’espèrent et l’attendent.

  3. Quand une pomme est pourrie, il n’est plus temps de finasser, il faut la jeter. Actuellement la France est pourrie dans ses entrailles, quand on voit les guignols qui ont mis notre nation dans cet état là sur tous les plans, ce ne peut être le simple effet du hasard, ils ne peuvent pas tous être incompétents à ce point, pour moi il y à eu volonté de nuire et d’enrichissement, pour couronner le tout, nous avons une assemblée nationale qui pour l’étranger doit ressembler aux guignols de l’info d’antan. Quand aux problèmes liés à l’immigration, ce qui se passe au moyen orient, nous donne un avant gout de ce qui nous attend.

  4. Je me sens beaucoup plus a l aise avec le drapeau Israelien (dont le peuple est victime depuis des siécles) que le drapeau Ukrainien (dont le peuple n est pas exempt de crimes depuis des decenies)
    On devrait voir des défilés partout dans les pays démocrates avec des banderolles « Je suis Israelien » et arreter pour apologie du terrorisme les manifestants pro Hamas ainsi que les elus LFI (qui eux sont coupables en plus de haute trahison puisque allinace avec l ennemi car il est temps de nous reveiller et de constater que nous sommes en guerre , guerre que les Islamistes ont déclaré)

  5. Monsieur Florac, BRAVO pour la conclusion de votre article, à laquelle nous adhérons tous, sans aucun doute possible.
    Quant à la présence du drapeau israelien en témoignage de solidarité je trouve cette initiative aussi estimable que les proclamations : »nous sommes tous Charlie » – rappelez vous, lors des défilés, pour marquer l’indignation générale – ET JE DIS ‘ BRAVO’ également aux Maires concernés.
    Bonne journée

  6. il ne faudrait pas quand même pas mettre le drapeau israélien devant les mairies car devant les mairies ou autre pendant les attentats en France aucun drapeaux Fraçais étaient aux facades des batiments public en Israël

    1. Je suis désolé de vous contredire mais lors des attentats, je crois que c’était pour le Bataclan et Nice, certains bâtiments israëliens étaient illuminés aux couleurs de la France.

  7. L’histoire se fait sans nous les français et sans eux les dirigeants qui ont déjà remisé le pays au palcard et pour bien enfoncer le clou ont supprimé deux symboles très importants des capacité de la France à influer sur le sort du monde et sur celui du pays lui même. La suppression de notre corps diplomatique et celui de l’ENA . Le diplomatie et l’administration française étaient des fleurons qui forçaient l’admiration du monde entier .

  8. Dissoudre LFI : Mais de qui dépendrait cette décision ? Un parti qui a rassemblé près de 20% des voix. D’autres rêvent de dissoudre le RN … Après, à qui le tour ?

    1. Si nous voulons la démocratie, on ne dissout aucun mouvement politique. Tous ceux qui demandent la dissolution des groupes qui ne pensent pas comme eux ne sont pas des démocrates, mais des petits dictateurs en puissance.

  9. « la dissolution de LFI » voilà une idée qu’elle est bonne, comme disait Coluche. Mais pour ça il faudrait qu’à la tête de l’Etat il y ait des hommes et pas uniquement des femmes à prostate, et ce n’est pas le sens de l’histoire à court et moyen terme. Une bonne part des citoyens, enfin ces masochistes qui se prétendent Français mais qui construisent un cirque dans lequel ils remettent imperturbablement les mêmes clowns, n’ont pas encore assez souffert. Ces humanistes de salon creusent leur tombe avec frénésie et ne s’en rendent même pas compte.

  10. Seul le Drapeau Français doit flotter sur nos Mairies et autres bâtiments nationaux !
    Par contre que l’on mette le Drapeau ( modèle réduit ) d’un pays victime d’un agresseur en dessous du notre ne me gène pas , c’est une question de principe seul le drapeau Français doit flotter au sommet du bâtiment d’Etat

  11. M. FLORAC, vous m’aviez habitué à mieux. Peut-être avez vous raison mais je crois fermement à des gestes symboliques.
    Qu’une mairie décide d’arborer quelques jours, en plus du drapeau français, celui d’un pays démocratique durement touché par des terorristes, ne me choque pas. Au contraire.
    Je serai d’accord avec vous si celà devait être une injonction du pouvoir ou du préfet. Mais là, dans ce cas précis, je dis bravo à ce maire et à sa mairie.
    Sans rancune.

  12. Ce monsieur, comme sans doute bien d’autres, abuse de son droit. Son seul droit c’est d’afficher et d’entretenir notre emblème national et ses trois couleurs. Tout le reste, ukrainien, israélien et même européen, que sais-je encore, c’est de l’abus de droit qui devrait être sévèrement sanctionné. Mais pour sanctionner, il faut être courageux et fier et non pas un membre de ce magma politique français qui nous entraîne dans l’abîme.

  13. Rien d’étonnant, notre patrie est vendue à la découpe depuis longtemps ! Et Macron n’a même pas daigné changer le drapeau français, déchiré, qui flottait sous l’arc de triomphe pour la venue de Charles III !

  14. Mr FLORAC , que dites-vous de ce drapeau bleu aux douze étoiles qui flotte depuis des décennies sur « nos maisons communes » ? Celui-là, il est urgent que les français aillent le décrocher et vite !

    1. Oui parce que cette organisation n’a pas valeur à remplacer la nation mais au contraire dépend complètement de celle-ci .
      A moins de considérer que le fait de partager des normes communes dans le cadre d’un marché européen suffit à faire de l’UE, le pendant des USA ! Les américains se sont battis une constitution qui s’est imposée au regard de l’histoire , ils n’ont pas laissé des fonctionnaires le soin de la faire !

Les commentaires sont fermés.