est un boxeur français né d’un père congolais. Il a été découvert par le grand public lors des Jeux olympiques de 2016, au Brésil.

Réagissant à la mort, à Minneapolis (USA), de , le champion français de boxe a publié, sur Twitter, le message suivant : « Il faut nous protéger entre nous. Personne ne se lèvera pour nous. C’est à nous de faire ce qu’il faut. Peu importe ce qui se dira après ce post, brûlez tout, niquez tout. »

Ce tweet a été supprimé, mais ce qui est choquant, c’est de voir une personnalité publique, Tony Yoka, décorée de la Légion d’honneur le 1er décembre 2016, écrire « Brûlez tout ». Quelle honte ! Comment accepter de porter la plus haute distinction honorifique en et tomber si bas en appelant à l’insurrection populaire ?

Sachant que Tony Yoka est très écouté et pris pour modèle par beaucoup de jeunes dans les banlieues…

Sachant que, depuis plusieurs semaines, des insurrections contre l’autorité ont lieu à Villeneuve-la-Garenne, Argenteuil, Strasbourg et, récemment, à Montigny-lès-Cormeilles.

À croire que le boxeur cherche à entretenir le climat de tension dans notre pays.

Mais surtout ne pas dire que, comme il a supprimé son tweet, il faut le pardonner, cet argument ne tient pas. Ce qui est écrit est écrit !

Lorsque l’on reçoit cette décoration, c’est parce qu’on a eu une conduite civique irréprochable et qu’on s’engage à conserver cette conduite irréprochable. Noblesse oblige, disait-on autrefois !

Tony Yoka a le droit de dénoncer toutes les formes d’injustice, mais il ne peut pas prendre la tête d’une insurrection dans un pays qui lui a été reconnaissant. Tony Yoka doit être le premier à appeler publiquement au calme, il doit savoir se faire discret et s’asseoir sur ses contradictions.

Toute la France déplore les conditions dans lesquelles est mort George Floyd, mais nous sommes dans un contexte sensible, notre pays traverse diverses crises depuis plusieurs années, il n’est dans l’intérêt de personne d’importer chez nous ce qui se passe à l’étranger.

Non, Tony Yoka, il ne faut rien brûler, il faut simplement se parler, il faut permettre aux uns de mieux connaître les autres, il faut viser haut, viser loin en étant uni, il faut user de votre aura pour défendre la paix, la cordialité et le vivre ensemble car vous représentez la France. Faites honneur à votre ruban rouge !

Contentez-vous de faire de la boxe et évitez de vous engager dans des actions que vous semblez ne point maîtriser.

Bonne chance pour les trois combats que vous souhaitez faire cette année et, vous pouvez nous croire, nous serons nombreux à vous soutenir, nonobstant votre pathétique sortie. Reprenez-vous, Tony Yoka ! La boxe est un sport de gentlemen, pas de racailles.

À lire aussi

Christine Kelly, un exemple à suivre pour la diversité !

Merci pour tout et, surtout, ne lâchez rien car nous sommes nombreux à vous soutenir. …