Maître Gims, né à Kinshasa, a passé le plus clair de sa vie en France, mais toutes ses demandes d'obtention de la nationalité française ont été refusées. Il a expliqué au JDD quelles sont les raisons de ce refus.

Pour celui qui a fait les gros titres, récemment, en demandant aux musulmans de ne pas lui fêter la bonne année car cela ne serait pas islamique, le refus de sa nationalité française serait lié à un délit qu'il aurait commis lorsqu'il était mineur.

« Mais mon casier est vierge », plaide-t-il, affirmant que ne pas être français est l'un de ses « plus grands regrets ». « Tous mes souvenirs sont en France : je suis né à Kinshasa mais je suis arrivé ici à 2 ans. Je suis français dans l'âme, dans le cœur. Il me manque “le papier officiel”. Mais ça, ça ne dépend pas de moi », explique-t-il.

D'après Le Parisien, les motifs de refus seraient différents. Ils seraient liés à « des défauts de paiement d'amendes pour des délits routiers » qui auraient bloqué la demande, il y a quelques années. Le journal évoque aussi « son incapacité à établir en France le centre de ses intérêts matériels », puisque le rappeur vit dans une villa à Marrakech... Autre motif évoqué, le fait que soit marié à deux femmes. Une rumeur infondée, selon le rappeur. « Ça fait très longtemps qu'elle existe, cette rumeur, depuis l'époque où je faisais partie du groupe Sexion d'Assaut. Le fait de vivre au a dû amener cette ambiguïté. »

Pas un soutien de Valérie Pécresse

Par ailleurs, Maître précise : « Je ne soutiens pas Valérie Pécresse. On a ressorti une vieille vidéo tournée à l'époque où elle n'était pas candidate », explique-t-il.

24 janvier 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.