Peu soucieux d'avoir le moindre respect pour les personnes qui se retrouvent de facto dans l'opposition, depuis le premier tour des législatives, les disciples de Macron répètent inlassablement, sur tous les plateaux de et à la radio, que l'intelligence est de rejoindre le mouvement, de laisser une chance à cet homme providentiel.

Les journalistes valets du pouvoir ont relayé inlassablement cette sentence, ce qui a eu pour conséquence de mettre en marche tous les hommes "intelligents" que compte ce pays qui, tels les moutons de Panurge, sont allés se livrer dans les bras de notre nouveau Président.

Toute critique formulée au sujet des premiers pas de notre monarque est inaudible. "Macron, depuis son élection, a accompli un parcours sans faute !" : pas une minute ne s'écoule sans qu'on entende un de nos assener cette formule qui ne peut souffrir aucune contestation.

Que le président du MoDem fasse chanter le Président fraîchement élu pour obtenir plus d'investitures, que notre ministre de la Santé soit marié au directeur de l'INSERM, que notre ministre de la Justice (le même qui fait du chantage) soit juge et partie, que notre ministre de la Défense ne connaisse strictement rien à ce sujet, que notre ministre de la Cohésion des territoires (Ferrand) soit soupçonné d'abus de bien social, que notre Premier ministre, chaud bouillant partisan du nucléaire, ancien lobbyiste et ancien d'Areva, dirige un gouvernement dans lequel aime la fission nucléaire pour produire de l'électricité, comme la chouette du même nom aime le jour, etc. Tout cela ne donne-t-il pas la réalité d'un début de quinquennat manqué ?

Avoir une vision moins libérale de l'économie, plus souverainiste, et des idée conservatrices sur des sujets qui concernent notre société, tels que la famille, l'éducation, et la par exemple, ne seraient-ils pas des motifs solides pour engendrer une opposition ?

Est-on un imbécile parce que l'on s'oppose à la dépénalisation du cannabis ?
Est-on un idiot parce que l'on reste loyal vis-à-vis de sa famille politique ?
Oser dire que l'on n'est pas d'accord avec la vision très fédéraliste de l' du courant En Marche !, serait-ce une infamie ?
Bref, je préfère être un idiot utile plutôt qu'un mouton de Panurge intelligent qui fonce tête baissée vers une mondialisation déshumanisée.

Merci à tous ceux qui me pensent dénué de toute forme d'intelligence, je vais pouvoir enfin être au service de mon pays. Freiner la métropolisation de la France et booster rural, redonner de la dignité au monde agricole, qui est à notre ce que sont nos artères au corps humain, retrouver un idéal national qui nous transcende et nous fasse sortir du consumérisme, rendre la confiance aux familles, donner sa juste place à la vie spirituelle, combattre toutes les formes d'extrémisme et, enfin et surtout, respecter que l'on puisse penser différemment de soi me semblent être un joli programme d'opposition.

5542 vues

14 juin 2017

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.