On ne peut que saluer un certain courage de part et d’autre. France Inter, première radio de France mais aussi bastion de la gauche bien-pensante, a eu le courage d’inviter Marion Maréchal qu’on appelait, il n’y a pas si longtemps, dans les couloirs de la Maison de la Radio, « Marion Maréchal-Le Pen ». Marion Maréchal, de son côté, a eu le courage de se déplacer « en terre inconnue », comme dans l’émission du même nom, dans un milieu fondamentalement hostile, pour y répondre à un jury à la fois unanimement féminin et totalement hostile (Françoise Fressoz, Nathalie Saint-Cricq et Carine Bécard), et ce, sans bouger d’un iota. Pour être honnête, il s'agissait de l'émission « Questions politiques ». L'ancienne de députée de Vaucluse était donc aussi l'invitée de France Télévisions et du Monde.

Parmi les questions qu’a abordées la tête de liste de Reconquête! aux élections européennes, il y a évidemment eu l’agriculture. Marion Maréchal est comme toute sa famille politique, elle plaide pour la fin des normes stupides. Son point de vue, cependant, n’est pas uniquement idéologique, il est aussi argumenté de manière très concrète. Elle lie, ainsi, la défense de l’agriculture française à la non-adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne. On commence en effet à savoir, à la faveur de la révolte des paysans, que l’agriculture ukrainienne est totalement dérégulée et que ses prix très bas, pour une qualité qui ne l’est pas moins, tireraient tout l’espace Schengen vers le bas. Tout n’est donc pas aussi simple que les éléments de langage macronesques l’affirment. Sur l’Europe, tant qu’on y est, elle rappelle que son parti n’est pas pour le Frexit - à ceux qui en douteraient.

S’agissant des autres actualités du moment, Marion Maréchal ne déçoit pas non plus. Sur Amélie Oudéa-Castéra, elle ne hurle pas avec les loups et a bien vu que cette femme, interchangeable à volonté avec n’importe quel autre bourgeois macroniste blindé aux as, n’était pas le problème mais n’en était que le symptôme. Elle fait d’ailleurs une longue incise sur les vertus de l’école privée sous contrat, qui accueille ses deux filles, et souhaite la mise en concurrence du public afin de l’inciter à devenir meilleur et afin que le privé se développe. Voilà du libéralisme ou on ne s’y connaît pas. Ceux qui s’attendaient, de la part de Reconquête!, à une copie du RN n’ont rien compris.

D’ailleurs, parlons-en, du RN et de Reconquête!, puisque - précisent des journalistes plutôt moins vindicatives que d’habitude - Marion Maréchal et sa tante sont rivales. La comparse d’Éric Zemmour n’a pas l’intention de se dérober : « C’est la schizophrénie de la famille Le Pen », dit-elle dans un sourire, puisque les deux femmes s’entendent désormais bien, malgré un évident désaccord (et même une évidente rivalité) politique. Le désaccord est même fondamental, puisque, contrairement à Marine, qui s’est désolidarisée de l’AfD allemande et de son plan de remigration, Marion assume : le plan de l’AfD est également le plan de Reconquête!. Face à un jury féminin, qui respire l’antipathie, son argumentation est peut-être clivante, mais elle est limpide et sans détour.

Peut-on parler de sans-faute ? Dur à dire. Peu d’entre nous écoutent régulièrement France Inter. Le public habituel, révulsé par les idées de la candidate de Reconquête!, aura donc peut-être tourné le bouton plus tôt que prévu. Mais, face à ces trois procureures, sévères et mesquines comme des inspectrices d’académie, Marion Maréchal n’a pas démérité. Elle a déjoué tous les pièges, sans pour autant s’incliner devant les totems officiels du politiquement correct. Reste à savoir si cela suffira pour conjurer des sondages qui, en l’état actuel des choses, plafonnent à 7 %. Reste, également, à voir si le RN acceptera un jour cette « union des droites » que Reconquête! appelle de ses vœux et qui semble objectivement inéluctable.

17973 vues

04 février 2024 à 19:32

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

76 commentaires

  1. Bravo Madame Marechal votre courage renforce vos propos qui grandissent notre détermination à vous accompagner dans le renouveau de notre souveraineté. Notre Cher pays souffre trop de la corruption, de la lâcheté de nos politiciens corrompus qui asservissent le peuple à la morbide doxa européiste. Notre victoire est proche et les traitres devront répondre de leurs forfaitures..

  2. N’en déplaise à certaines et certains elle tient bien la barre de ce que Reconquête veut pour la France et les français. Toujours droite dans ses bottes et avec le sourire elle argumente pieds à pieds face à ces bien-pensants gauchistes.
    C’est un vrai plaisir pour les yeux et les oreilles.

  3. Une fois de plus, brillante, intelligente et dominant le débat. On lui a demandé comment elle s’entendait avec MLP. On n’a pas demandé à Nathalie SaintCriq ce qu’elle pensait de la nouvelle ministre de l’éducation nationale, sa niéce …

Les commentaires sont fermés.