Non, ce n’est pas le président en titre du Conseil de l’Union européenne qui s’est entretenu, vendredi dernier, avec le président Poutine, ce que l’on aurait pourtant pu attendre d’une charge d’autant plus importante qu’elle demeure provisoire, pour, enfin, faire parler l’Europe face au péril ukrainien ! Non, c’était le Président de la France qui venait, seul, au secours de la paix menacée sur notre continent.

Car les échanges qui ont prévalu jusqu’alors se sont faits avec les États-Unis et l’OTAN, une organisation aux mains du président américain toujours garant de la sécurité européenne, trente-trois ans après la chute du mur de Berlin et la fin de la menace soviétique !

En prenant de la hauteur, par exemple depuis la Station spatiale internationale qui implique une fructueuse collaboration internationale Est-Ouest, on peut comprendre, comme Poutine, que la actuelle se sente menacée par ce bloc militaire à sa frontière ouest. En réaction, il avait fait savoir ses exigences à ses interlocuteurs, en particulier la non-intégration de l’Ukraine au sein de l’OTAN.

Biden et ses affidés de l’Alliance ont rejeté cette requête, ce qui a sans doute motivé Macron à aller au charbon.

Selon l’Élysée, après leur échange assez long, les deux présidents sont convenus de la « nécessité d'une désescalade » et d'une « poursuite du dialogue ». Le Russe ne manifesterait « aucune intention offensive » – en dépit des troupes denses qu’il a massées à la frontière de l’Ukraine ? - indiquant qu’il ne « cherchait pas la confrontation ».

Pause momentanée ? Les deux chefs d’État semblent d’accord pour la poursuite d’un dialogue qui concerne avant tout l’Europe. À Macron de convaincre ses partenaires européens que c’est bien leur problème, plus que celui des Américains…

Et qu’il serait temps de lâcher le parapluie de l’OTAN pour prendre en charge la défense du Vieux Continent !

Serait-il inspiré par la formule de 1959 du général de Gaulle, si présente et pressante en l’occurrence : « L’Europe de l’Atlantique à l’Oural » ?

3659 vues

30 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

36 commentaires

  1. Poutine est un maitre dans la flatterie et la manipulation.
    Notre Président ne s’en rend même pas compte

  2. Pendant ce temps, nos soldats risquent leur vie au Mali, la junte du Mali fout notre ambassadeur dehors, et le merveilleux prétend conseiller Poutine.
    Ce Macron est excessivement dangereux pour nous mais aussi pour le monde avec sa politique suicidaire d’ immigration nous nous préparons à mettre l’ arme nucléaire entre des mains de fous.

  3. MDR et pourquoi pas Macron Dieu le père aussi… (je ne dis pas plus car je serais vulgaire en évoquant ce sur quoi je suis assis de ma personne).

Les commentaires sont fermés.