Lyon : sous la pression des écologistes, clap de fin pour les tours de poney au parc de la Tête d’or

enfant poney

La nouvelle est tombée ce lundi : les tours en poney, organisés au parc de la Tête d’or, n’auront plus lieu. L’activité, gérée depuis 38 ans par Bruno Glas, et destinée aux enfants de 2 à 12 ans, n’a pas été reconduite par la ville, sous la pression de l’association de défense des animaux Paris Animaux Zoopolis (PAZ).

En septembre 2022, Amandine Sanvisens, membre de la PAZ, alertait déjà sur cette pratique jugée indigne : « On apprend aux enfants qu’ils peuvent faire une balade à poney comme si c’était un tour de manège. Ce n’est pas acceptable et cela doit cesser », s’alarmait-elle auprès d’Actu Lyon. Depuis, l'association n'a pas relâché ses efforts, loin s'en faut : un happening est ainsi organisé, le 14 janvier, à la Tête d’or, avec ce motif : « Pour la fin des balades à poney à la Tête d’or à Lyon ». Noble cause s’il en est. Le mot d’ordre du rassemblement, percutant, stipule : « Les poneys ne sont pas des jouets. » Certes… Une pétition, qui rassemble 3.112 signatures à l’heure où nous écrivons, a même été mise en place pour mettre fin à ce loisir nauséabond. Et Lyon n'est pas la seule à subir les assauts de la PAZ : Paris, Marseille et Quimper sont également dans la viseur de l'association, qui ne compte pas sa peine lorsqu'il s'agit de s'attaquer aux vrais sujets. Ensemble, ils vaincront.

L’énergie déployée par la PAZ prêterait à rire si ses revendications n’étaient pas si bien reçues par la mairie lyonnaise. Au grand dam des petits Lyonnais, les écolos se serrent les coudes, et ces sympathiques balades dont ils pouvaient profiter après l’école devraient définitivement disparaître.

« La ville de Lyon a lancé un appel à projets dans le cadre de l'activité pédagogique de promenade à poneys et de sensibilisation au sein du parc de la Tête d’or. L’offre pédagogique proposée par le seul candidat en lice n’était pas satisfaisante », a ainsi annoncé la ville de Lyon, dans un message pour le moins elliptique. Et pour cause : Bruno Glas, responsable des tours en poney, peine à saisir la raison de ces réprimandes. « Je ne comprends pas du tout les arguments, j’ai été vraiment surpris car, pour moi, ce qu’ils veulent, c’est le bien-être animal. Mais de mon côté, mes poneys ont toujours été très bien traités, ils sont régulièrement suivis par des vétérinaires, des associations, je suis largement dans les cordes. Il n’y a aucun problème. Je ne comprends pas pourquoi ces associations cherchent des poux à tout le monde », s’exaspère-t-il. Âgé de 59 ans, Bruno Glas s’inquiète pour l’avenir : « Je n’ai pas droit au chômage, ils ne pensent pas du tout à ce que je vais devenir. D’autre part, j’ai 7 salariés en CDI qui vont également se retrouver au chômage. » Pour lui, la décision est pleine d’incohérences : « Ils voudraient que je leur fasse une formation avant chaque cours, mais on le fait quand on promène les enfants, bien sûr qu’on leur explique ! » En définitive, le propriétaire des poneys se dit « dégoûté », « blasé ». « Une mairie de Verts contre les animaux, on aura tout vu », fustige-t-il.

Il ne lui reste, désormais, plus qu’à postuler une nouvelle fois pour cet appel à projets, sans grand espoir. Si l’on se penche sur les moult conditions imposées par la mairie, il y a effectivement de quoi perdre patience. Les demandes sont nombreuses, et difficiles à vérifier concrètement : « Possibilité d’exprimer le comportement naturel de l’espèce : l’animal doit être en mesure d’exprimer ses besoins comportementaux dans les conditions de l’élevage », peut-on, par exemple, lire sur le document. Sans doute Bruno Glas sera-t-il, cette fois encore, le seul candidat. Si sa candidature est encore refusée, il en sera fini des balades à poney et les petits Lyonnais n’auront plus qu’à regarder des documentaires pour se sensibiliser à la cause animale. Ce qui serait tout de même autrement plus formateur.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 12/01/2023 à 18:56.
Marie-Camille Le Conte
Marie-Camille Le Conte
Journaliste à BV

Vos commentaires

60 commentaires

  1. Après la maire écolo de Poitiers qui a supprimé les tours en avions pour des écoliers, c’est au tour de la mairie de Lyon de supprimer les ballades en poney. Ces élus qui passent leur temps (et dépensent notre argent) à contester, critiquer, supprimer, se prétendent des professionnels en écologie, mais en fait leur véritable rôle, qu’ils se gardent bien d’avouer, c’est de faire de la politique politicienne. Ils prétendent faire le bien mais détruisent tout ce qui existe, et ne proposent jamais rien de constructif. En réalité, ils se sont fait élire sous couvert d’intentions louables qui devaient améliorer le sort des Français sur le plan écologique, les Français qui les ont crus réalisent aujourd’hui qu’ils se sont faits berner.

  2. Je suis 100 % pour la protection et les droits des animaux. Mais là, j’ai du mal à comprendre car où est la maltraitance ? J’imagine que les poneys faisaient de vraies balades dans le parc, qu’on ne les faisait pas tourner en rond comme des chevaux de bois ? Ces écolos idiots savent-ils que beaucoup d’animaux apprécient le contact avec l’humain ? Contact bienveillant, bien sûr. Les associations telles que la SPA, 30 millions d’amis, la Fondation BB ne pourraient-elles pas intervenir ? Car que vont devenir les poneys ? Et les employés, va-t-on leur fournir un travail de remplacement ?

  3. A ce train la, tous les clubs d’équitation seront fermés, la garde républicaine devra cesser d’exister ainsi que la police montée et la majeur partie des chevaux termineront à la boucherie, ces écologistes de pacotilles devraient s’occuper des vrais problèmes qui pourrissent la vie des citoyens et pas d’emmerder les entreprises qui ont toujours travaillé dans les respect des animaux.

  4. Qui finance cette association PAZ? Parfois, il suffit de fermer le robinet des subventions pour mettre au pas ce genre d’organisme, surtout lorsqu’il génère de la malfaisance.

  5. Et pourtant rien n’empêche dans la Loi de se balader à cheval dans les rues. Vous vérifierez. Il n’y a rien de plus naturel. Et le cheval s’il reste en enclos ou son paddock il n’est pas très heureux….
    Les Partis Politiques Ecolos sont les plus nuisibles, car ILS n’ont rien d’écolos, mais de destruction.
    Pourquoi ils ne vont pas manifester auprès des Centrales à Charbon ré ouvertes, et aussi en Allemagne où le charbon occupe 40 % de l’énergie consommée ?

    • La non connaissance du sujet (ici les animaux) conduit à la crétinerie et à l’absurdité. Les électeurs sensés de cette « mafia verte » qui n’a rien d’écologique tant elle est ignorante des sujets qu’elle prétend défendre, ne pourront que s’en mordre les doigts.

  6. Dommage pour les gosses, bien fait pour leurs parents. pour qui ont-ils voté ? Ou ont préféré aller à la campagne sans passer avant par le bureau de vote…? Pour une fois, ce ne seront pas les plus modestes qui auront à pâtir des Ecolos mais les petits bourgeois qui ont peur de voter trop à droite…

  7. Il faut construire des poneys avec un moteur diesel les soi- disant écolos préfèrerons ça sera plus écolo que les animaux .
    Avec ces écolos il faut supprimer les courses de chevaux « nuisible aux animaux « .
    Par dessus tout il faut supprimer les écolos ils sont  » nuisibles aux Français »

  8. Ces écolos sont l’espèce la plus nuisible et destructrice sur cette terre. Les Lyonnais ont voté pour cette secte qu’ils assument leur mauvais choix.

  9. Bientôt le tour des centres équestres ?
    Et puis les concours canins, quelle horreur, n’est-ce pas d’exhiber des chiens pomponnés et chouchoutés.
    Sans oublier les concoures agility pour chiens, épouvantables épreuves élitiste dans lesquelles ces malheureux doivent être rapides et malins.
    Pauvres de nous, à la merci de redoutables crétins financés par nos impôts.

  10. Les poneys libérés devraient créer une association de Reconnaissance envers les écolos, leur QI étant au moins égal à celui de leurs « bienfaiteurs »!!!

  11. Plutôt que de s’en prendre aux loisirs des enfants Amandine Sanvisens devrais s’occuper des courses hippique, sauf que la, le morceau est trop gros ou cela concerne des nantis ?……….. Ils commencent a nous E……… les écolos.

  12. Et l’an dernier, au printemps, les écolos ont organisé une « transhumance » pour adapter et montrer des moutons aux Lyonnais… Les moutons sont donc passés en ville, traversé des rues etc. C’est vrai qu’ils ont dû se sentir dans leur milieu naturel !
    La mauvaise foi, la bêtise et l’ignorance :voilà les trois « piliers » de l’écologie.

  13. IL faut apprendre aux poneys à parler pour commencer … J’espère que les quelques adhérents de truc étrange laisse les mouches voler chez eux et le cafards proliférer etc… Nous vivons vraiment dans un monde de débiles dominé par des minorités plus folles les unes que les autres. Arrêtons le foot aussi car les brins d’herbe ont de quoi se plaindre aussi comme les insectes qui y sont piétinés. Chiche !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois