L' se réunissait à partir de ce mardi à Madrid, dans le cadre d'un « conseil de guerre » contre la Russie, comme dit Le Figaro. Sous ce vocable un petit peu apocalyptique, convenons-en, l'objectif est plus modeste : il s'agit tout simplement, pour les membres de l'Alliance, de faire le point de leurs capacités. L'un des buts de ce sommet de trois jours est de réussir, à terme, à mobiliser jusqu'à 300.000 soldats en Europe. Un tel chiffre, à l'échelon européen, est en lui-même l'aveu d'une terrible impuissance. 300.000 soldats, ce n'est, au regard de la Première Guerre mondiale, absolument rien. La France a perdu un million et demi d'hommes, entre 1914 et 1918. Être obligé de tenir trois jours de conseil de guerre pour trouver 300.000 personnes qui, dans toute l'Europe, seraient prêtes à mourir face à la Russie... comment dire...

La vérité est qu'à part les notables exceptions de la France et du Royaume-Uni, les armées occidentales sont devenues des échantillons faits pour le défilé et d'anecdotiques manœuvres. La France elle-même, d'ailleurs, n'est pas passée loin, mutilée par les réformes des gouvernements dits de droite, jusqu'aux attentats du Bataclan. Le Royaume-Uni, lui, en limite d'épuisement de son modèle après l'engagement afghan, peine à se reconstruire. Toutes les armées d'Europe sont en difficulté pour recruter. « L'esprit fantassin n'existe plus », comme disait Pascal dans Les Tontons flingueurs. Les États-Unis ont réussi leur pari : la quasi-totalité des États européens, jadis si grands et si belliqueux, ne présentent à la face du monde que des armées risibles.

Mais bon. Admettons. Admettons que les Européens de l'OTAN, à eux tous, sortent 300.000 soldats pour défendre les frontières. Il faut encore qu'ils soient interopérables, c'est-à-dire capables d'opérer selon des procédures communes, avec du matériel sur lequel tous sont formés. C'est l'ambition de ce conseil de guerre avec la formation d'une unité interalliée chargée de défendre les emprises de l'OTAN, comme la base roumaine de Constanta, à l'aide du système antiaérien Mamba. Mais voilà : il n'y a pas eu de formation commune sur ce système d'armes. Un détail.

L'OTAN, avec ses guerres téléguidées, ses déclarations d'intention, ses atermoiements et ses indignations vertueuses, ressemble à une version postmoderne de la défunte des nations. La SDN avec des canons, là où l' est une SDN dénudée, une tour de Babel idéologisée devenue complètement inutile. L'hégémonie américaine, qui a stérilisé tous les outils de défense européens, jadis ravis de s'abriter derrière le confortable bouclier de l'Oncle Sam, est aujourd'hui utilisée pour des raisons inverses. Dressez-vous contre la barbarie, peuples d'Europe !, clame aujourd'hui Washington, qui a réussi à implanter son narratif simpliste dans le cerveau des dirigeants de l'OTAN.

Dans les coulisses de ce spectacle pathétique, la Turquie, elle, a réussi à avancer ses pions. Erdoğan vient d'accepter de lever son veto aux candidatures de la Suède et de la Finlande à l'OTAN... en échange d'un accord sur l'extradition des opposants kurdes. Bien joué. Les États qui ont un programme clair sont décidément riches de la pusillanimité des autres.

3089 vues

29 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

13 commentaires

  1. Mes observations sur la main gauche du Président ne cachaient rien de grivois moi qui souffrant d’une hernie suis sujet à son comportement d’un appui au travers de la poche!!
    Que l’algorithme se rassure!

  2. Une Armée européenne ? Dans quelle langue ? Quelles armes normalisées ? Quel Chef ?
    Seule, la France a la Bombe ! La partager ? Folie !
    La Parapluie américain ne risque pas de se refermer de sitôt… et qu’ils ne tardent pas trop… comme en 1944 !

  3. En 1965 un petit pays européen le Portugal aujourd’hui membre de l’OTAN avait un armé de 220 mille hommes pour 9,5 millions d’habitants, c’est dire si les 300 mille sur 950 millions, tiennent vraiment du comique.

    1. Et on n’a pas fini de rire avec ce théâtre de guignols! Plus on est de fous et plus on rigole. Nous sommes déjà la risée du monde. il ne reste plus que la « moumoute » de Philibert à se soulever par soubresauts. (pour ceux qui on connu le fameux ventriloque et sa marionnette Philibert!)

  4. La France est occupée…Il ne reste plus que le bruit des bottes et des coups de Canons…Et pendant ce temps, on courre à l »écologie, mais on ré ouvre les mines à charbon, le nucléaire est en maintenance, on a fermé Fessenheim, et Macron alias Hadès susurre à l’oreille de Biden qu’il cherche du pétrole….! Les Progressistes de Gauche étaient au Pouvoir avant les 2 dernières guerres…

  5. Et personne pour s’élever contre cette folie, naturellement !
    Cette Amérique n’a pas commis assez de destructions dans le monde, il lui manquait l’europe.
    Il faut dire que ce machin europe est tellement inconsistant, voire complice des agissements US, que la partie était trop belle à jouer.
    Il serait temps que les peuples comprennent que remettre le pouvoir entre les mains de psychopathes, ou de badernes séniles, ne nous mènera qu’à une catastrophe planétaire de plus.

    1. « Il faut dire que ce machin europe est tellement inconsistant, voire complice des agissements US, » Il n’est pas complice mais soumis car on ne se rebelle pas contre son créateur (cf Jean Monnet, père de l’Europe R. S. S. et accessoirement salarié de la CIA)

  6. On a pu y voir un véritable Chef d’Etat et de la Nation Espagnole, volens et/ou nolens , qui tient un rôle que les autres, tous absents, sauf le nôtre, qui sont représentés par les « actifs » issus de bagarres électorales normales à leur niveau!….
    Le nôtre y a eu, de plus, la singularité d’une main gauche ayant peu quitté la poche et même serrant de sa droite celles des « collègues » et qui, pensons-nous, ne caressait pas le bouton du feu atomique à ne pas perdre…..

  7. L’europe de plus en plus vassalisé par les USA, « pays directement passé de la barbarie à la décadence, sans avoir jamais connu la civilisation » comme le disait Mark Twain.

  8. Ou comment créer le chaos en Europe pour mieux se tourner vers la Chine. Les USA à la manoeuvre, les européens cocus.

  9. Il est vrai que les conditions de la guerre moderne ont changé. Toutefois, en 1962, lors de mon école de recrues, la Suisse avec ses 5,5 millions d’habitants pouvait mobiliser 650’000 soldats, toutes classes confondues.
    En 1966, lors des manœuvres du 3e corps d’armée de montagne, 45’000 hommes étaient en service dans les Alpes. TOUS les véhicules de l’armée étaient engagés (en cas de guerre, des véhicules civils devaient être réquisitionnés). J’y étais pour mon 4e cours de 3 semaines,

  10. L’islam, comme la nature, a horreur du vide….. et dès qu’il voit une zone vide, il se hâte de l’occuper!

    1. Surtout car la tradition musulmane, c’est la razzia (mot arabe), le vol des richesses locales, l’esclavagisme et la conversion par l’épée. Et cette tradition aurait été dictée par Dieu!

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter