Editoriaux - Livres - Polémiques - Politique - 1 janvier 2019

Livre : Chamboule-tout. La fête foraine, les stars et les politiques, de Marcel Campion

Cliquez pour acheter

Marcel Campion, celui que l’on surnomme “le roi des forains”, fait souvent parler de lui : garde à vue, perquisitions, manifestations violentes, sorties médiatiques plus ou moins policées. Il signe ici un énième ouvrage sur le monde forain, seulement, celui-ci se veut bien particulier. Comme son nom l’indique, Marcel Campion y dézingue tout ce qui bouge, tout le monde y passe, les politiques, les stars, les journalistes et encore… les politiques !

S’il déclare que les enquêtes menées à son sujet étaient à charge, il faut bien le dire, son ouvrage l’est tout autant. Son livre est une manière de se défendre, un talentueux plaidoyer d’avocat. À l’heure où la justice n’est plus institutionnelle mais médiatique, il faut dire que c’est la meilleure voie.

Le roi des forains, véritable porte-parole autoproclamé du monde de la roulotte et de la fête foraine, répond tout d’abord aux accusations lancées à son encontre sur sa malhonnêteté et ses “prétendues” affaires avec le fisc. À cela il répond que rien n’est illégal, que ne pas se plier aux règles communes n’est pas synonyme d’être hors la loi, que toutes ses affaires sont bien “légales”, et il entend le démontrer.

Ensuite viennent les explications quant à sa réputation d’individu quelque peu “sulfureux”. Marcel Campion nous raconte comment il s’est retrouvé être le porte-parole de ces quelque 200.000 forains, par sa détermination et surtout par son sens des affaires et son culot face aux politiques. Il ne s’est jamais laissé faire. Il a connu plusieurs maires de Paris – Chirac, Delanoë, Hidalgo – et tout autant de Présidents. Tous ont cherché au moins une fois à mettre les forains à l’écart ; à chaque fois, ils ont trouvé Campion sur leur passage. Ce dernier raconte les altercations et les interventions parfois musclées qu’il a dû employer pour arriver à sauvegarder un marché de Noël, une fête foraine ici ou là.

Bref, Marcel Campion n’aime pas beaucoup les politiques, il les dit incompétents et opportunistes : sur les marchés et les foires les veilles d’élections, et invisibles aussitôt après. Injoignables, même. Car le roi des forains a un goût très marqué pour le genre épistolaire. Seulement, il le sait bien, ses courriers ne sont jamais lus par le destinataire. Seul Jacques Chirac, lorsqu’il était maire de Paris, a eu cette chance, son chauffeur était de mèche avec Marcel Campion et servait d’intermédiaire. D’ailleurs, c’est le maire et le Président avec lequel le forain s’est le mieux entendu.

Enfin, Anne, Anne Hidalgo. Elle soutenait les revendications des forains, Marcel Campion était dans son comité de soutien. Une fois élue, plus rien. Pire, il a été trahi, “traîné dans la boue” : la mairie a décidé de retirer l’autorisation pour le marché de Noël des Champs-Élysées au motif que “les forains abusaient des produits made in China […] que la mairie avait validé quelques semaines auparavant lors de la réunion d’organisation”.

Marcel Campion s’en est fait une ennemie mortelle. La bataille juridique à propos de la grande roue, place de la Concorde, en est aussi symptomatique. Marcel Campion devra, finalement, céder face à la pression et annoncer sa vente, en septembre dernier, après des années de combat.

Seulement, le forain de toujours n’en reste pas là ; au terme de son ouvrage aux allures hagiographiques, on comprend enfin où il veut en venir. Pourquoi éprouve-t-il le besoin de s’expliquer, de conter ses exploits ? La réponse vient dans les dernières pages : “Paris libéré”. C’est le nom de son nouveau mouvement qui invite les Parisiens à venir débattre de tous les sujets. Ces deux mots sont aussi un slogan, pour sa campagne, un combat de plus : la mairie de Paris. Campagne dans laquelle se jettera à fond le vieux combattant. Une réplique phare de la série de Canal+ Baron noir pourrait résumer sa ligne de conduite : “En politique, la haine, c’est plus utile que les diplômes.”

À lire aussi

Symphonia, l’épopée musicale

Ce spectacle est une véritable bouffée d’air frais dans un monde du spectacle aujourd’hui …