Christian Lantenois, le photo-journaliste de l’Union, âgé de 65 ans, sauvagement agressé à Reims le 27 février alors qu’il se rendait dans un quartier sensible pour un reportage, est sorti du coma artificiel dans lequel il avait été plongé, révèle Le Figaro.

Son état de reste toutefois « extrêmement préoccupant ».

« Monsieur Lantenois a un traumatisme crânien très sévère, une fracture du rocher, un hématome sous-dural, une hémorragie cérébrale », avait expliqué Matthieu Bourrette, procureur de la de , lors de sa conférence de presse, le 3 mars dernier.

L’agresseur, un Algérien clandestin de 21 ans, Anes Saïd K., a été mis en examen pour « tentative de meurtre aggravée » et placé en détention provisoire. Ce délinquant multirécidiviste, qui était en situation irrégulière, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

26 mars 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

 « Je vais te tuer, ce n’est pas une menace, c’est une promesse » : une surveillante menacée de mort par un détenu au Pontet (Vaucluse)

Le 12 avril, devant le tribunal correctionnel d’Avignon, se tenait le procès de Djamel Red…