À la suite de la mort du brigadier de police Éric Masson, Jean Castex se fâche tout rouge. « Il est hors de question d’accepter l’inacceptable », déclare-t-il devant les proches de la victime. Le lâcher de phrase est superbe. Elle s’envole dans le ciel tel un ballon. Dieu sait où elle retombera… Face à l’inacceptable, quantité de Darmanin et de matamores d’un jour se sont faits les spécialistes de la déclaration gonflée à l’hélium.

Après de nombreuses recherches, la Macronie s’inquiète. Un sondage tendrait à démontrer que toutes ces jolies baudruches lâchées ici et là ont atterri dans le jardin de Marine Le Pen. À la vue de ce cimetière de tonitruances piteusement dégonflées, 44 % de policiers et militaires affirment avoir l’intention de voter pour le RN au premier tour en 2022, alors qu’ils n’étaient que 30 % en 2012.

Un effort s’imposait. Jean Castex décide alors de monter d’un cran la détermination aérienne gouvernementale, se saisit d’un gonfleur et lance la montgolfière du renforcement des peines contre les agresseurs des forces de l’ordre. Magnifique édifice volant au-dessus du ministère de l’Intérieur, mais hélas déjà troué par les tirs de Libération et du Point qui constatent que les mesures pétaradantes annoncées par le Premier ministre existent déjà. La liste dressée par ces deux organes de presse ne laissent aucun doute à ce sujet. Jean Castex a tenté de faire passer de la répression d’occasion pour du neuf, telles ces circonstances aggravantes en cas d’agression de policiers, déjà en vigueur depuis des lustres. Bien tenté. Quelque part en région parisienne, Marine Le Pen dégage un bout de terrain en vue de l’arrivée imminente des lambeaux de la montgolfière.

Face au sondage IFOP selon lequel 86 % des Français feront de la lutte contre l’insécurité l’élément déterminant leur choix pour 2022, Xavier Bertrand se lance lui aussi dans l’aéronautique et promet, s’il est élu, un cerf-volant de toute beauté sur lequel sera inscrit « Peine d’un an de prison automatique et non aménageable pour toute violence volontaire contre les forces de l’ordre ». L’industrie du nettoyeur haute pression Kärcher™ est abandonnée au profit d’objets volants qui n’engagent que ceux qui croient les voir. La foire aux engins aériens annonceurs de reprise en main de l’autorité est ouverte. Les rafales de vent qui ne manqueront pas de survenir les balaieront pour les faire tomber quelque part en région parisienne. Marine Le Pen guette le ciel.

12 mai 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 12 votes
Votre avis ?
50 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires