L’ français s’est fait expulser en écopant d’un carton rouge pour un crachat, ce samedi 19 décembre, lors d’un match de Bundesliga entre le Borussia Mönchengladbach et Hoffenheim, en Allemangne. Cette agression, « en pleine période de Covid qui plus est », pourrait lui valoir une lourde sanction, relate Info.

Un crachat au visage en pleine pandémie de Covid-19

En pleine pandémie de Covid-19, Marcus Thuram a craché au visage du défenseur Stefan Posch, jouer de l’équipe adverse, vers la fin de la rencontre.
Un geste indigne ayant choqué les milieux sportifs et au-delà, et qui pourrait coûter très cher au joueur de 23 ans, même si, après cette rencontre, l’international français (trois sélections) a présenté des excuses via les .

« J’ai réagi de la mauvaise manière », a déclaré, dans un message publié sur Instagram et sur Twitter, le fils de l’ancien défenseur des Bleus Lilian Thuram, qui s’essaie désormais à la philosophie. Il a évoqué un geste qui « ne devrait jamais se produire » et a présenté ses excuses à Stefan Posch ainsi qu’à ses coéquipiers, sa et « toutes les personnes qui ont été témoin de [sa] réaction ».

20 décembre 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

Toulouse : des tags antichrétiens sur la basilique Saint-Sernin et des inscriptions antisémites en centre-ville

« C’est le quotidien des églises de France qui sont vandalisées depuis des années, et ce, …