Factures d’électricité : des restaurateurs contraints de fermer

table restaurant
Cet article vous avait peut-être échappé. Nous vous proposons de le lire ou de le relire.
Cet article a été publié le 25/12/2022.

Alors que les tarifs réglementés de l'électricité augmentent de 10 % ce 1er août, BV revient sur le cas de ces restaurateurs et chefs étoilés contraints de mettre la clef sous la porte l'hiver dernier...

Pas de magie de Noël sur le front des factures d'énergie. Certes, après son maillot 49.3, Élisabeth Borne pourra en enfiler un autre, avec un -10 % correspondant à la baisse de la consommation électrique d'ores et déjà enregistrée par RTE. Mais quel sera son prochain record ? Celui des faillites ? Des liquidations ? Déjà les boulangers sont menacés, mais, avec eux, ce sont tous les commerçants, les artisans et PME-PMI gros consommateurs d'énergie qui risquent d'être balayés.

Là encore, l'alerte vient de la France périphérique, toujours prioritaire pour les doubles peines. Il suffit d'avoir fréquenté les villages et les sous-préfectures durant cette période de fêtes pour mesurer l'ampleur de ces « fermetures ». Ainsi, alors que la douceur régnait et que ces coins de France perdus se repeuplent avec le retour des familles et des citadins, nombre d'enseignes ont pourtant suspendu tout ou partie de leur activité. Par exemple, dans le Lot-et-Garonne, le lieu devenu emblématique de la bastide de Villeneuve-sur-Lot, Les Allées gourmandes, ouvert depuis trois ans dans l'ancienne halle, a arrêté son activité restauration. Sur l'axe de la RN 21, un autre restaurateur célèbre du coin, Hervé Sauton, patron de La Table des sens, installé dans le ravissant village de Lougratte, a carrément décidé de jeter l'éponge. Quel gâchis...

En remontant un peu au nord, dans le Périgord, terre de gastronomie s'il en est, là encore, des chefs étoilés au Michelin, parfois depuis peu, ont été contraints de mettre la clef sous la porte en ce mois de décembre 2022 : Adrien Soro, dont le récit poignant est relaté par Sud-Ouest, mais aussi, quelque jours avant, Sébastien Riou, à Périgueux. Deux jeunes chefs prometteurs.

Et ces constats glanés au hasard des pérégrinations de Noël sont malheureusement objectifs, confirmés par l'UMIH 47 (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie). Son président, Adrien Perazzi, interrogé par Sud-Ouest, annonce des fermetures de restaurants dès la fin de l’année « si l’État ne muscle pas ses aides ».

Il y a quelques semaines, le chef Thierry Marx, patron de l'UMIH au niveau national, s'était illustré par son plaidoyer éhonté en faveur de l'immigration et de la régularisation des clandestins, nous faisant croire que la question de la main-d'œuvre était le problème numéro 1 des restaurateurs. Et, comme par hasard, sa demande d'ouvrir le robinet de l'immigration avait été immédiatement suivie d'effet. Mais la réalité du terrain est tout autre et la restauration est plutôt en train de laisser des milliers d'employés et de patrons sur le carreau du fait de l'explosion des factures. Le médiatique Thierry Marx semble avoir infléchi sa position il y a trois jours, sur France Info : sous la pression de la base et de la réalité, l'explosion des factures et la faiblesse des aides de l'État sont redevenues les priorités. Le gouvernement réagira-t-il avec la même célérité que pour accorder des visas et prévoir des régularisations de clandestins ?

Les réveillons 2022 ont déjà un goût très amer pour de nombreux restaurateurs et ils ne se contenteront pas d'une visite d'Olivier Véran ou de Bruno Le Maire. Mais, pour certains, il est déjà trop tard. Et c'est une nouvelle ombre sur la lumière de Noël et de nos réveillons.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 28/08/2023 à 11:19.

Frédéric Sirgant
Frédéric Sirgant
Chroniqueur à BV, professeur d'Histoire

Vos commentaires

82 commentaires

  1. Ce qui est frappant dans les témoignages des restaurateurs, y compris le très médiatique Thierry Marx, c’est leur passivité qui frise avec la complicité avec le gouvernement. Ils sont tous atteints du syndrome Kaliméro (c’est pas juste, c’est pas juste !) et c’est un véritable mur des lamentations.
    PAS UN ne sonne la révolte ? Surtout pas l’UMIH ! Ils ont tous trop peur de perdre les quelques aides que l’état, dans sa grande bonté, leur accordera chichement. Cela a commencé avec la gestion de la crise sanitaire et il n’y a pas de raison que cela s’arrête.
    Qui les oblige à dépenser un pognon de dingue pour payer l’électricité ?
    Qui alors va leur couper l’électricité ?
    A eux d’avoir du courage, du panache car une chose est sure, face à une vraie résistance, le gouvernement pliera.

  2. Il lui reste 4 longues années pour tout détruire et vendre la France au US, donc largement le temps puisque personne ne réagis et surtout pas notre jeunesse larvé sur leur portable tik toc et autres stupidités.
    Vous l’avez voulu, vous l’avez réélu, vous allez disparaitre.

  3. C’est une corporation qui a joué les toutous de macron pendant le covid en s’improvisant même policier pour contrôler les entrées par un pass sanitaire obligatoire , les autres , circulez vous puez , moi , je n’ai guère de sympathie pour ceux là , sans compter , qu’ils ont largement bénéficié du fameux  » quoi qu’il en coute  » et pour finir voter le mozar , vous êtes remercié … !!!

  4. d’autant que l’on sait ce que valent les promesses de nos ministres qui prennent d’un coté pour boucher un trou en en créant un autre

  5. Il faut avoir le sens des priorités, le plus important est de dénoncer la grève des contrôleurs. Pendant 15jours les médias n’ont parlé que de ça. M praud était outré que lui et ses amis bobos ne puissent prendre le train. Les entreprises mettent la clé sous la porte, vous parlez d’une histoire, la réforme de la retraite dont personne ne veut va passer sans problème, vous n’allez pas en faire tout un fromage, le prix de l’énergie augmente de telle sorte qu’il devient difficile de se chauffer, vous êtes de mauvaise foi,il ne fait pas si froid que ça. Macron se paye des ballades à 500000 euros pour faire des papouilles à un footballeur,et alors, ne seriez vous pas un peu jaloux. Les députés ont tellement la trouille d’une dissolution qu’ils se sont entendus pour ne pas s’entendre de voter une motion de censure, là , franchement c’est exagéré.

  6. Son président, Adrien Perazzi, interrogé par Sud-Ouest, annonce des fermetures de restaurants dès la fin de l’année « si l’État ne muscle pas ses aides ».
    Moi l état m augmente ma CSG de 6% a partir du 1 janvier 2023 car un fonctionnaire anonyme a trouvé que je touchais une trop grosse retraite et que je n ai qu’ une part pour les ,impôts du fait que mon épouse est décédée.
    Entre Sarkozy qui a supprimé la demi part des veufs (e) et le président actuel qui m a rogné 50 euros sur ma retraite a sa prise de fonction. J aurai une perte de revenus de 3000 euros par an.

  7. « Mais la réalité du terrain est tout autre et la restauration est plutôt en train de laisser des milliers d’employés et de patrons sur le carreau du fait de l’explosion des factures. » Aucune importance. La seule priorité, c’est que les Verts allemands, téléguidés (et financés) par Soros, soient satisfaits. Et avec nos « dirigeants », valets soumis, ils sont amplement satisfaits.

  8. Le gouvernement se félicite de la baisse de consommation d’électricité qui serait due aux gentils français qui ont bien écouté les sages conseils du gouvernement. Cette baisse n’est due qu’à la réduction d’activité dans de nombreuses entreprises qui n’ont plus les moyens de payer et qui vont fermer pour beaucoup d’entre elles. La baisse chez les particuliers ne représente qu’une part insignifiante.

  9. Bonjour je suis désolé mais JE NE VAIS PAS PLEURER ils ont bien accepter le pass vaccinal et l appartheid en France grassement rinçés avec nos impots et vous voudriez que je compatisse ?? ben non désolé . ils ont joués la carte macron qu ils la jouent jusqu au bout !

  10. Nous allons vers une faillite énorme si Macron reste au pouvoir. Vivement un renversement chute du pouvoir d’achat, l’immigration. les Visa, l’Ukraine a bon dos, un scandale avec les manifestations des Kurdes des gens qui demandent l’asile politique ne pouvant rester dans leur pays. Il faut vite renverser ce pouvoir d’incapables. La FRANCE aux Français

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois