Euro de foot – Déconfiture de l’équipe de France : un peu la faute au RN, non ?

© Capture écran Bein Sport
© Capture écran Bein Sport

Mardi soir, à Munich, l’équipe de France s’est fait sortir par l’Espagne. Terminé, l’aventure : pour l’Euro, c’est ¡No pasarán! Alors, ce mercredi matin, c’est la pleurniche qui domine : nos joueurs étaient « fatigués », à ce qu’il paraît. On pensait pourtant que la victoire inattendue du NFP, sous la bannière duquel nombre d'entre eux s’étaient rangés, allait leur mettre du jus dans les mollets. Ben non. Essorés, qu’on vous dit, sur les rotules.

Le journal L’Équipe, ce matin, sonne le glas : avec « deux buts encaissés en l'espace de quatre minutes », les Bleus « tirent un trait sur la compétition où ils auront rarement brillé ». De fait, s’ils ont remporté les matchs qui les ont amenés en demi-finale, c’était presque par hasard.

Une sélection à l’arraché

Ainsi la victoire d’un petit but contre la Belgique qui les a fait accéder en quart de finale. Une histoire belge, en quelque sorte, car « après un festival d’occasions, ils ont été sauvés par le but contre son camp d'un Belge ». « Une victoire, sans la manière », écrivait France Bleu. Et puis, il y a eu l’interminable match contre le Portugal, vendredi dernier, avec « des Bleus longtemps inefficaces et toujours incapables de marquer le moindre but dans le jeu dans cette compétition, sinon grâce à deux "CSC" et sur un penalty ». Certes, Didier Deschamps a relativisé : « On a eu pas mal d'occasions, mais on n'a malheureusement pas trop cadré. Il faut savourer, il ne faut pas banaliser, on est en quarts et eux rentrent à la maison ». Mais, bon, cinq tirs au but pour en arriver là…

Alors, on s’est interrogé : qu’est-ce qui ne va pas, chez nos p’tits gars, et surtout chez le premier d’entre eux, le dieu Mbappé, qui paraît totalement débranché ? En effet, lit-on sur le site Blick.ch, « si l'équipe de France peut se vanter de pouvoir disputer mardi la demi-finale de l'Euro face à l'Espagne, ce n'est en tout cas pas grâce à l'apport de Kylian Mbappé ». À l’évidence, « le nouveau joueur du Real Madrid est jusqu'ici apparu très en dessous des attentes ». Pire : il a « traversé le tournoi comme un fantôme, s'attirant les moqueries de nombreux fans de football ».

Un Mbappé totalement débranché

Si bien que vendredi, après la victoire à l’arraché contre le Portugal, Le Parisien s’est lancé à la recherche des maux qui paralysent notre héros. Et il a trouvé. C’est d’abord une impréparation « en raison de douleurs au dos et d'une baisse de temps de jeu au PSG ce printemps ». Ensuite « un coup reçu lors d'un match amical face au Luxembourg début juin », puis « bien évidemment sa fracture du nez subie lors du match face à l'Autriche ». Là, on compatit, tant il est vrai que jouer avec un coup dans le nez ne doit pas être aisé.

Mais la vraie raison, la plus profonde, celle qui vous ravage un joueur, ce n’est pas tant le conflit qui l'a opposé au PSG et l'a « épuisé mentalement », dit Le Parisien, non, c’est la situation politique en France qui « l’inquiète et qui mobilise une partie de ses pensées ». Mince, alors !

À la veille du second tour des législatives, notre confrère voulait encore être optimiste : « Reste à espérer, pour les supporters des Bleus, que leur capitaine retrouve soudainement toutes ses capacités avant le choc face à l'Espagne. » Oui, c’était bien sûr, l’arrivée des troupes à Mélenchon allait tous les emporter vers la victoire. Surfant sur la vague du Nouveau Front populaire, les Bleus - nul n’en doutait - allaient coller la pâtée à l’Espagne.

Eh non ! Dans les choux. Ce mercredi matin, L'Équipe a demandé à ses fans : « Qui a été le plus décevant dans cette demi-finale à Munich ? » Réponse : Kylian Mbappé, à 79,51 %

Et si nos joueurs surpayés s’occupaient de leur ballon au lieu de donner des leçons de morale aux Français ?

Marie Delarue
Marie Delarue
Journaliste à BV, artiste

Vos commentaires

98 commentaires

  1. M’Bappé aurait dû être sanctionné pour ses propos politiques, car les footeux ne doivent s’occuper que de football, leur boulot pour lequel ils sont outrageusement surpayés. Il aurait dû être carrément interdit d’un voire plusieurs matches avec suppression de salaire. Ainsi que tous ceux qui ont tenu le même genre de discours que lui. Ils ont perdu ? Bien fait pour leur g…

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois