Chaque année, c'est pareil. ZEvent, un événement caritatif qui réunit des stars de la vidéo en ligne (streamers) pour lever des fonds au profit de diverses associations, est un franc succès et permet à la France, sur le plan numérique, de faire la preuve de son dynamisme. Neuf millions d'euros ont déjà été récoltés cette année, sous la houlette d'Antoine Daniel, aux manettes de cet événement. L'objectif de est de récolter la somme la plus importante possible au profit - esprit du temps oblige - de quatre associations qui protègent l'environnement (Sea Shepherd, la Ligue de protection des oiseaux, le WWF et Sea Cleaners). Jusque-là, pas de problème, c'est pour une œuvre et, en plus, c'est pour la nature, donc c'est parfaitement dans l'air du temps.
Un peu trop, d'ailleurs... Il n'en fallait pas plus pour que le président de la République se saisisse du dossier. Dans une vidéo réalisée au format selfie et publiée sur son compte Twitter, Emmanuel Macron félicite les organisateurs de ZEvent pour leur civisme, leur engagement pour « limiter les émissions » de carbonique et « répondre aux dérèglements climatiques qui sont déjà là ». Ce n'est pas lui qui a organisé l'événement, mais ça se passe en France, donc c'est un peu lui, quoi. Appropriation sans la moindre honte, sans le moindre scrupule, propagande écolo, utilisation des réseaux sociaux pour mettre en scène ses convictions (qui sont d'ailleurs celles de tout le monde) : rien de bien nouveau de la part du chef de l'État. Et puisque la maison ne recule devant aucun sacrifice, Emmanuel Macron ajoute que la France accueillera bientôt un challenge mondial de Counter Strike (le BLAST TV Major Counter Strike, pour le nommer). Counter Strike ? C'est un jeu en ligne qui a beaucoup de succès, pour ceux qui ne connaîtraient pas leurs classiques.

Seulement voilà : la récupération de ces sujets par Emmanuel Macron ne passe pas auprès des organisateurs... C'est le moins que l'on puisse dire, si on regarde la vidéo poétique enregistrée par ledit Antoine Daniel : « Tous les ans son p*** de tweet de m*** à ce b**ard. Tous les ans, j'en ai ras le c**. J'en ai ras le c** qu'il fasse sa promo sur notre p*** de dos [...] ça me casse les c*** ! » Voilà qui est dit, en termes délicats. Le Président pourrait commencer à comprendre, notamment à ce de signaux faibles, qu'il exaspère un tout petit peu le peuple dont il a la responsabilité. Apparemment non.
Même son de cloche chez la « streameuse » AngleDroit : « Bah oui tu comptes sur nous c****d, parce que tu ne br*nles rien ! Si seulement tu avais les moyens de faire quelque chose ! M*** ! » Pas très élégant, vous me direz, mais franchement, ça soulage. Nombreux sont les corps de métier qui pourraient tenir les mêmes propos face à l'histrionisme insupportable du président de la République. Les pompiers, les soignants, les militaires, les policiers, mais aussi les enseignants ou encore les « jeunes des quartiers » de Marseille ont tous fait les frais de cette propension à s'attribuer les succès des autres.
Le fait que l'on commence à passer de l'indifférence ou de la lassitude à une hostilité de plus en plus déclarée est peut-être une bonne nouvelle, car il est temps qu'Emmanuel Macron arrête son cirque. Certes. Mais c'est encore plus sûrement une mauvaise nouvelle : en continuant ainsi de désacraliser sa fonction, en continuant de se muer en influenceur Instagram, le Président persiste à détruire la solennité qui fait tenir les régimes.
9011 vues

12 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

23 commentaires

  1. Avec les clowns macron et zelensky, le cirque n’a pas fini de nous faire rire, ou pleurer. Le spectacle n’est pas fini.

  2. Il nous aura tout fait ,déguisé en pilote de l’air ,lui qui n’a pas fait son service militaire,la tenue queue de pie lors de sa réception par la reine du Danemark,tenue débraillée et barbe de trois jours à l’Elysée pour imiter le président de l’Ukraine,et à présent le petit jeune avec les cheveux en bataille .
    Il est tellement narcissique qu’il ne se rend pas compte qu’il passe pour un con aux yeux de l’opinion internationale,nous pouvons en dire autant de ceux qui lui ont accordé un second mandat!

    1. Personne ne lui a donc dit de se regarder dans un miroir? Mais il est vrai qu’au royaume des aveugles, le borgne est roi. Et les psychopathes rient de leur propre ridicule se croyant irrésistibles.

  3. Macron comble son vide cérébral avec le produit des entrepreneurs. Tente de combler son impuissance avec le productif des autres. Ainsi gouverne-t-il la France. Les meilleurs en font les frais. Le dernier en date, le Président d’EDF , lequel n’a pas hésité à décocher quelques vérités, en langage patronal. Et lorsque Macron est pris la main dans le sac « Ce n’est pas moi. C’est l’autre ». Un vrai chef ! Ne qualifiait-on pas le centre politique « le marais  » ? Avec tout ce que cela suppose. Nous y sommes.

  4. Ah, ce n’est pas la reine Elizabeth II qui se serait montrée ainsi, dépenaillée et hirsute comme au saut du lit…. elle avait le respect d’elle même et de son peuple, elle!

    1. Royaliste ou non,vous avez mille fois raison ,Elisabeth II faisait la fierté de son pays et de sa fonction,je comprends ce que ressentent les britanniques!

    2. Pour respecter les autres, il faut déjà commencer par se respecter sois-même. Jupiter est un guignol devenu dangereux et qui ne fait plus rire personne.

  5. Qui se souvient du vieux slogan publicitaire : la chetron sauvage? Visiblement Macron l a fait sien, on dirait un fêtard en retour de bringue… Et ce « type » nous représente???

  6. Il est pathétique !
    Il n’a pas encore compris, surtout après la logorrhée d’insultes qu’il s’est pris au cours de cet événement, qu’il ne fait même plus illusion !
    L’acteur qui ne fait plus recette !
    Pauvre clown triste !

  7. Le Président qui nous fait la promo de jeux débiles sur le web ! Jusqu’où ira t il dans l’abjection ?

  8. Quand va t il cesser de faire le « guignol » et se comporter en Président de la France ?? RIDICULE sur cette vidéo

  9. La France se désagrège, le peuple souffre et celui qui nous sert de président, celui qui est censé gouverner ce beau pays qu’était la France, passe son temps à faire mumuse, à faire du mauvais théâtre, à se filmer, à faire le clown, … tout ça sur le dos du contribuable et sans qu’il ne prenne aucun risque, sans qu’il ne soit responsable de rien ! Un ouvrier qui commet une faute à son poste de travail peut être licencié sans indemnités ! Celui-là, le con-tribuable français l’entretiendra royalement jusqu’à la fin de ses jours : cherchez l’erreur !

  10. Notre République monarchique en prend un vieux coup avec ce genre de roitelet qui se voudrait président. N’est pas un bon monarque qui veut: il faut incarner le Peuple

  11. Quand on ne sait pas où on est, quand on ne sait pas où l’on va, il ne reste plus qu’à récolter les lauriers que les autres font pousser. Le stagiaire de l’Elysée n’est qu’un opportuniste. Il nous mène au néant.

  12. Il est bizarre dans cette vidéo. Ébouriffé, en chemise de dresseur de cirque. Ou en pyjama ?
    C’est plus fort que lui, il faut qu’il se mette en scène. Et nous on en a marre.

  13. Un buzz, même négatif, demeure un buzz. Macron le sait bien. Il est maître en la matière. Mais ne nous trompons pas. Pendant ce temps-là, ça bosse. Il suffit de regarder de près comment la macronie travaille à contourner notre démocratie et toute forme de contrôle ou d’opposition.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter