En 48 heures, la pétition de Jean Messiha a franchi le cap des 100.000 signatures. Il lui faut encore convaincre 4,7 millions de Français d'apposer leur signature. L’initiative de l’enfant terrible de la droite nationale parviendra-t-elle à renverser la table ? Il reste pas mal d’obstacles avant d’imposer au pouvoir un changement de la constitution française. Face à la rue qui gronde, pas une inflexion au sommet de l'Etat. La loi immigration s’annonce terrible. Notre Grande invitée du week-end, la députée RN Edwige Diaz, qui participe aux travaux en commission l’a dit à BV : la Macronie s’allie en toutes occasions, en coulisses, sur ce dossier avec la Nupes. Avec un objectif : surtout ne rien changer. Maintenir les flux entrants.

Les manœuvres de diversions sont de plus en plus "hénaurmes". La gauche et le gouvernement tentent de détourner vers la santé mentale de nos terroristes, vers les conditions de sortie et de suivi. On s’abime dans les détails d’un cas particulier en laissant une fois de plus de côté le sort du pays et le choix d'une politique d'immigration digne de ce nom. Non seulement le pouvoir botte en touche, mais il cache des informations centrales. On ne sait pas quel est le taux de double nationalités (pour l’essentiel issus de la naturalisation) dans nos prisons. La statistique, les Français n’ont pas le droit de la connaitre avant de voter. Comment déterminer son vote quand on est mal, voire pas informé ?

Cette pétition, tous les Français lucides y ont pensé un jour ou l’autre. Ils savent que les tréfonds du pays voient ce que la gauche et les partis au pouvoir ont tant chercher à leur cacher : l’ampleur de l’immigration et ses dégâts. En réalité, cette pétition risquait l’échec si elle avait été portée par un parti politique. Cela aurait réduit sa portée aux plus militants dudit parti, les autres l’auraient rejetée. Le tempérament gaulois amoureux de ses divisions reste puissant jusque chez les électeurs de droite. Il fallait donc sortir du jeu des partis. Messiha tente le coup. Pourquoi pas ? S’il réussit, ce sera un exploit de taille. Car la refonte de la Constitution par cette voie n’a jamais été tentée et pour cause : longue, complexe, pleine de chausse-trappes.

« Nos représentants ne veulent plus nous interroger directement, constate Jean Messiha. Et surtout pas sur le sujet qui est au cœur de leur ADN idéologique : l’immigration. En un mot comme en mille, ils ont peur de nous. Ils savent que 70 % d’entre nous sommes opposés à toute immigration supplémentaire, en particulier extra-européenne, et que nous n’hésiterions pas à le confirmer si la parole nous était donnée par référendum ».

Le dernier référendum, celui de 2005, grande victoire contre le politiquement correct, est resté dans les mémoires des partis dits de gouvernement comme une terrible défaite. Le vote a été trahi trois ans plus tard sous la droite de Sarkozy. Au moins l’initiative de Jean Messiha a-t-elle le mérite de sonner efficacement le tocsin, d’interroger les Français, de les mettre au pied du mur d’un engagement, si simple soit-il, de remettre au cœur du débat l’enjeu central des décennies passées et de celles qui viennent : la réponse à l’afflux migratoire. Il a le mérite de rappeler aux Français qu’en démocratie, le pouvoir leur appartient, même s’ils n’y croient plus.

La démarche a le panache des causes perdues : ce sont les plus belles et parfois les plus décisives. « Il suffira d'une étincelle », chantait Johnny ! L'étincelle viendra-t-elle de cette pétition, viendra-t-elle d'ailleurs ? Quoi qu'il en soit, l'atmosphère est explosive.

33739 vues

04 décembre 2023 à 22:37

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

61 commentaires

  1. On ne peut qu’adhérer à cette initiative, mais il ne faut pas trop compter sur les Français. Ils sont très volubiles dans la protestation, mais très indolents dans l’action. L’Histoire récente de notre nation en est témoin.. .

  2. J’ai suivi le lien donné par BV, pour arriver tout de suite sur le formulaire. Aucun problème. C’est fait et envoyé – signé ! – en moins d’une minute !

  3. Il est toujours permis et ça ne coûte rien d’espérer, même si je pense que tout est fait pour que rien ne bouge…

  4. J’ai signé cette pétition. Mais atteindre 5 millions de signataires c’est impossible. Surtout qu’elle n’est pas rélayée par les partis politique de droite (du centre droit à RN et Reconquête). Dommage!!

  5. Malgré le « serio ludere » habituel chez Jean Messiha , j’ai tenté de le suivre en signant sa pétition … hélas trois problèmes se posent :
    1 – PERSONNE du coté de la « vraie droite » ne fait quoi que ce soit pour faire de la publicité et donner le lien de ce site … PERSONNE n’en parle, ne le cite alors que tout le monde devrait être intéressé par cette initiative. PERSONNE, excepté « Bd Voltaire » … mais sera-ce suffisant ?.. hélas j’en doute !..
    2 – Gros problème technique avec cette pétition … la trouver est déjà le parcours du combattant … mais de là à ce qu’elle fonctionne, là c’est carrément la « Scala santa »!..
    3 – Pour finir, annoncer cette initiative sur Twitter est une décision des plus asiniennes, en effet, il ne me semble pas certain que la masse de gens suivant Messiha soit de la génération Twitter, Facebook et autres sites du genre.
    En tout état de cause, sur le site de Messiha, rien ne marche … refus d’enregistrer la date de naissance du demandeur … impossible d’envoyer ladite pétition … PIRE !..
    J’ai eu beau expédier 2 messages à l’auteur … personne ne répond après 3 jours, et le site est toujours en état de non-fonctionnement ?..
    Alors je ne comprends pas ?..
    Déjà que cette initiative soit difficile de mener à bien … si de surcroît rien n’a été fait pour que les choses « techniques » fonctionnent, je crois qu’atteindre les 5.000.000 de signatures restera dans le domaine onirique !..
    En tous cas, moi ainsi que 4 personnes de mon entourage avons décidé d’abandonner !..

      1. Messiha avait annoncé sa grande opération sur X (Twitter)
        Malheureusement, tout le monde n’est pas sur les réseaux sociaux

  6. Pétition signée mais que ce fut compliqué pour saisir la date de naissance…. Obligé de faire défiler jusqu’à mon année de naissance et ça sautait toutes les 2 ou 3 années…

  7. 100 000 en 48 heures, Jean Messiha est parti en supersonique à 2 083 (votes) à l’heure, soit 2 fois plus vite que la vitesse du son….Espérons que Macron l’entendra tonner au dessus de l’Elysée….
    A cette vitesse, J M est parti dans son élan pour faire le tour du Monde…
    Espérons que l’atterrissage se fera en douceur, sans se fracasser contre un embrouillamini de tôles politiciennes refusant de voir ce Jet comme un libérateur de citoyen(ne)s bien en peine, en attendant que l’on évacue les oppresseurs…

  8. La constitution, mère de toutes les lois, parlons-en. Depuis que le principe de précaution a été stupidement adjoint à notre constitution il n’a jamais été mis en application sur les sujets majeurs. Vous en doutez ? prenez l’immigration, que n’a-t-on pas – en l’invoquant – réduit l’immigration massive dont tout un chacun connaît aujourd’hui les aspects délétères? Alors pourquoi surcharger ce texte fondateur si ce n’est que pour n’en tenir aucun compte dans le futur. Bizarre que nos élus nationaux , si diserts sur le sujet , et nos juges n’en aient pas encore pris totalement conscience.

Les commentaires sont fermés.