Accueil Editoriaux Des musulmans persécutés ?
Editoriaux - International - Religion - 22 janvier 2020

Des musulmans persécutés ?

Dans son éditorial du 18 janvier, Le Monde s’indigne une fois de plus des « infamies » que subissent des ethnies musulmanes en . Il s’agit des – tribu turcophone irrédentiste implantée dans la province autonome du Xinjiang, au nord-ouest de la Chine -, qui résistent à l’intégration et, surtout, ont eu, à plusieurs occasions, recours au terrorisme contre des Chinois Han ; ils sont environ 11 millions. Pour Le Monde, un million est retenu dans des camps de rééducation où on pratique le lavage de cerveau ; un dixième de la population, le nombre est certainement excessif (dans son éditorial du 25 novembre 2019, le même journal parle “d’une centaine de milliers d’individus”...  ).

La deuxième ethnie persécutée est celle des , implantée en Birmanie, venue du Bangladesh. Ils ne respectent pas les lois birmanes et vivent selon la charia. À la suite d’attaques régulières contre des postes de douane et des commissariats de police, les Birmans ont décidé leur expulsion vers le Bangladesh, qui n’en veut pas, les considérant comme des fauteurs de troubles.

La troisième ethnie victime des persécutions est celle des musulmans réfugiés en Inde, auxquels le gouvernement nationaliste de Narendra Modi refuse de donner des papiers. Remarquons que la partition de l’Inde en 1947 s’est faite sur des bases religieuses et que les musulmans sont au Pakistan.

La caractéristique commune de ces trois ethnies est d’être de confession musulmane sunnite, ce qui explique probablement « le silence assourdissant » des puissances occidentales qui ne peuvent que constater que le terrorisme est suscité, financé et conduit en Asie, en Afrique et même en Europe par des musulmans sunnites qui veulent établir un califat mondial auquel seraient soumis les « mécréants » chrétiens et juifs.

Depuis des années, l’Occident mène un combat incessant contre le terrorisme islamiste, en Afghanistan, en Syrie, en Irak, en Somalie, dans le Sahel et même chez nous, en France et en Europe, pour l’éradiquer ou, au moins, en limiter l’expansion, alors les malheurs des sunnites chinois, birmans et indiens, disons, pour rester poli, qu’ils passent au second plan, d’autant que leurs coreligionnaires, saoudiens, émiratis et égyptiens ne se manifestent pas, alors nous…

Remarquons  que le Monde ne s’étend pas beaucoup sur toutes les manifestations et agressions antichrétiennes qui se multiplient en France et que des centaines de milliers de chrétiens d’Orient qui y vivent depuis des temps immémoriaux sont contraints à l’exil dans l’indifférence générale.

La conclusion du Monde est que  « Les droits humains sont indivisibles » . Nous voilà revenus au pays des Bisounours.

 

À lire aussi

La fin de Fessenheim

Les décisions prises en matière de production électrique sont purement idéologiques, elles…