Le protocole aurait-il évolué, au Royaume-Uni ? La semaine dernière, en pleine visite dans un centre musulman, Kate Middleton s’est retrouvée dans une position fort inconfortable. Comme nous le raconte Arnaud Florac, « un imam a refusé de serrer la main de la princesse de Galles… et c’est elle qui a "commis une erreur de protocole" ». Cette main tendue laissée dans le vide par un chef musulman n’a pas laissé indifférents les lecteurs de BV. Pour Groucho31 : « Les Anglais se retrouvent pris à leur propre piège immigrationniste. » Évariste partage le même constat : « Les Britanniques commencent à voir les conséquences de leur laisser-aller depuis de nombreuses années. La population musulmane règne en maître dans plusieurs régions. C’est une bombe au milieu de l’Europe. » Et face à cette petite humiliation subie par la princesse de Galles, Loutronne relève un point intéressant : « Tiens tiens, où sont nos féministes enragées ? On ne les a pas entendues vociférer comme elles savent si bien le faire pour des futilités ! » Et Nicole de tenter de nous rassurer : « Cet imam devra bien tendre la main pour toucher les subventions. »

L’Hexagone peut se réjouir de ne pas (encore) connaître la situation britannique. Le multiculturalisme n’a pas encore gagné sur le sol français. Loin d’un différend protocolaire, la France doit aujourd’hui faire face à la gestion de son image à l’étranger. À la suite du comportement exaspérant de certains Français à Phuket, Georges Michel détaille le profil de ces délinquants « Au fait, on a trouvé qui sont ces Français faisant des roues arrière en Thaïlande ». Et leur profil ne semble pas étonner nos lecteurs. Au contraire ! Comme le prouve le commentaire de Tara : « Ça alors, mais qui sont ces Français ? J’aurais bien une petite idée, mais c’est interdit de le dire. Peut-être sont-ils les futurs Français qui trouveront refuge à Bélâbre ou en Creuse ? » Jacquel, lui, n’est pas surpris : « Avec le pognon de dingue de leurs trafics, ces gentils Français ajoutent l’utile – blanchiment de l’argent - à l’agréable – transposition de leurs mœurs. » De son côté, Jac Sinus s’indigne : « Ces touristes français donnent une bien mauvaise image de notre pays, quelle honte ! » Heureusement, Olaf est capable d’ironiser : « Au moins nous nous rendons compte que la France est encore capable d'exporter quelque chose. Peut-être un de nos excédents… »

Si ces « touristes » venus des quartiers donnent une bien triste image de la France, Jean Dujardin, héros d’OSS 117 et de The Artist, redonne aux Français la fierté de leur identité. Après avoir lu l’article de Nicolas Gauthier «Jean Dujardin, fier d’être français », tous les lecteurs de BV se réjouissent d’avoir encore quelques personnalités prêtes à défendre leur terre, leurs racines et leur Histoire. « C’est rafraîchissant d’entendre un membre du septième art, qui a un véritable talent, mettre en valeur notre France, et de toutes ses valeurs, ses talents, son Histoire. Beaucoup trop de personnes à qui on a donné la chance de figurer dans ce domaine artistique passent leur temps à matraquer notre pays », commente Merbor. Et Pgaf8 ajoute : « Quel bonheur d’entendre cela, c’est devenu tellement rare, notamment de la part d’un représentant du (bon) cinéma. Je suis fier qu’il soit fier d’être Français. » En guise de conclusion, Yolande Steiner souhaite y voit « un bon rappel que tout n’est peut-être pas perdu pour le cinéma. »

6391 vues

19 mars 2023

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter