Corse : Un gendarme auteur d’un tir mortel en intervention écroué

Brève breve

Un gendarme a été placé en garde à vue à la suite d'un tir mortel lors de l'interpellation d'un suspect bien connu de la Justice, à son domicile, ce jeudi, à Poggio d'Oletta (Haute-Corse), mis en examen ce samedi à Bastia pour homicide volontaire, puis placé en détention provisoire, informe le parquet de Bastia.

Le tir mortel s’est produit lors d’une intervention « sur commission rogatoire d'un juge d'instruction [...] d'Ajaccio des chefs de recel de vol, d'association de malfaiteurs et de vols en bande organisée ».

Le gendarme a été placé en garde à vue du chef d'homicide volontaire par personne dépositaire de l’autorité publique car « la victime n'était pas armée au moment des faits, malgré la présence d'armes au sein de son domicile », précise le parquet.

L'examen médical et les vidéos des caméras embarquées montrent « l'existence d'un tir unique, réalisé à l'aide d'un pistolet mitrailleur, dont le sélecteur apparaissait avoir été positionné en mode rafale libre », détaille le procureur. Le gendarme auteur du tir « n’a pas su s'expliquer sur les circonstances de son tir » et plaide un geste involontaire.

L'avocat du gendarme, Me Laurent-Franck Liénard, a annoncé avoir fait appel du placement en détention provisoire.

La victime, déjà condamnée à plusieurs reprises, était membre du « cercle familial » des frères Guazzelli qui seront jugés à partir de mai 2024 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) pour le double assassinat de Jean-Luc Codaccioni et Tony Quilichini en décembre 2017, à l'aéroport de Bastia-Poretta.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois