Pour la première fois, ce 10 octobre, Matignon a dévoilé de manière explicite le détail des sommes versées aux anciens présidents de la République pour leurs moyens matériels et humains. Le document officiel vient en réponse à une question écrite de la députée socialiste Christine Pirès-Beaune, datée du 4 juillet 2023. Il se penche sur le coût de deux Présidents : Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Une belle retraite

Les dépenses liées aux anciens Présidents sont aujourd'hui encadrées par le décret n° 2016-1302 du 4 octobre 2016, qui prévoit la mise à disposition de sept collaborateurs, dont le chiffre est réduit à trois lorsque cinq années sont écoulées après la cessation de leurs fonctions. L'ancien Président bénéficie également de locaux meublés et équipés dont les frais sont pris en charge par l'État. Les frais de réception et de déplacement sont également pris en charge lorsqu'ils s'agit d'activités liées à leur fonction d'ancien chef de l'État. Enfin, ils bénéficient d'un véhicule et de conducteurs. Un processus qui permet à nos anciens dirigeants de profiter d'une belle retraite aux frais de la nation.

Si l'on compare les chiffres dévoilés pour l'année 2022 avec ceux des années précédentes, la tendance semble être toutefois à la sobriété. Une « sobriété » confortable, bien sûr, mais qui témoigne d'un certain effort de l'État pour réduire les faramineuses dépenses que l'on pouvait recenser autrefois. Mais si l'on calcule, de manière quelque peu approximative, ce qu'auront coûté Nicolas Sarkozy et François Hollande en 2022, la somme s'élève tout de même à trois millions d'euros chacun. Les moyens matériels pèsent ainsi pour 196.981 € pour le premier, quand le second aura coûté 221.074 €. S'ajoute la rémunération des collaborateurs des deux anciens Présidents, sachant que François Hollande, au premier trimestre 2022, en employait deux fois plus que Nicolas Sarkozy.

Coûteux VGE

La somme est considérable, mais elle semble, toutefois, dans la moyenne de ce qui s'est fait auparavant. Si l'on peut reconnaître à Jacques Chirac une certaine modération, avec un budget de 2,4 millions d'euros en un an, on ne peut que s'étonner de la facture particulièrement salée rendue par Valéry Giscard d'Estaing. Avec ses 3,9 millions d'euros de dépenses annuelles, VGE s'est en effet distingué comme le Président le plus coûteux de la Ve République.

Nicolas Sarkozy et François Hollande se situent donc dans la fourchette moyenne des dépenses recensées jusque-là. Après la polémique soulevée par le fameux dîner à Versailles organisé par Emmanuel Macron pour le roi Charles III, les anciens Présidents ont intérêt à ne pas faire trop parler d'eux et de leurs fastes.

7553 vues

13 octobre 2023 à 19:09

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

48 commentaires

  1. Et ce n’est rien à côté de ce que Macron nous coûte déjà ( la France croule sous une dette faramineuse) et nous coûtera ensuite vu son jeune âge !!

  2. Bonne bouffe, bonne assistance médicale, bon salaire, bon logement, au frais de l’état (nous), ces deux sangsues vont vivre longtemps et nous coûter un max. Chaque mois, je paye le pâté en croûte, le rôti de dindonneau aux cèpes pour Hollande et pour Sarko le renouvellement de ses talonnettes…

    1. En faite nous élisons de individus qui par des » rouages » se mettent bien a l’abri des vicissitudes de l’existence pour eux,leur famille,leurs amis et ce ,meme aprés etre mis hors fonction?Cela est profondément Choquant!!!!!

  3. En réalité, Giscard nous a coûté plus de 3.9 millions d’euros. Il faut y ajouter l’immigration de main d’œuvre, à laquelle est venu s’ajouter le regroupement familial, auquel sont venus s’ajouter des prestations sociales pour les enfants issus de la polygamie. Le top du top le pire cadeau que la France pouvait craindre LE RACISME antifrançais et occidental, et l’islamisme radical. Le moins que l’on puisse dire : le jackpot de l’horreur !
    Victorine31

  4. Non seulement ils ont ruiné le pays, mais en plus, maintenant qu’ils sont à la retraite, on continue à les engraisser. Le plus triste, c’est que le pire est encore à venir et là, on n’a pas fini de mettre la main à la poche et ceci pendant des années.

Les commentaires sont fermés.