Une offre Internet frauduleuse, des méthodes de voyous, des prélèvements sauvages, tout ça ne serait pas autrement inquiétant si la société en question n’avait été favorisée plusieurs fois par le pouvoir politique. C’est du passé ? Non, du présent puisque le ministre des Finances est devenu président de la République.

À lire aussi

Virus, masques, cas positifs : le gouvernement a un gros problème d’analyse du réel !

Le gouvernement transforme une souris verte en escargot tout chaud ! Imprimer ou envoyer c…