Le sort s'acharne sur Anne Hidalgo. Déjà moquée pour sa découverte des distributeurs de billets de train dans les gares, « Madame 4,5 % » voit ressurgir une vidéo enregistrée le 27 mai 2019, au cours de laquelle elle déclare découvrir à bord d'un taxi. « C'est génial, on découvre Paris, je découvre aussi avec le taxi... » Deuxième vague de rigolade. Aucun vaccin. Le QG de la candidate est aux abois.

Sans attendre, envoie une équipe de secouristes de CheckNews pour tenter de sortir la malheureuse de ce nouvel enlisement médiatique. Trop tard. Arrivés sur place, les saint-bernard de la gauche ne peuvent que constater la véracité des propos malgré les coupes opérées dans la vidéo. Il s'agissait d'une opération de communication en faveur des chauffeurs de taxi.

Atteinte d'une frénésie passagère, la maire de Paris, soudain éprise de véhicules à moteurs, s'est également laissée aller à un raisonnement d'une logique toute personnelle : « Moins il y aura de voitures particulières, plus les gens prendront le taxi. » Au diable l'avarice ! Taxis G7, limousines avec chauffeurs, chaises à porteurs. Pour en finir avec le trafic automobile, Anne Hidalgo a la solution : le déplacement à bord de véhicules appelés voitures. La même chose en plus cher. Déclaration accompagnée d'une gestuelle façon Chantal Goya dans « Ce matin, un lapin... » L'équipe de campagne s'arrache les cheveux. Peut-être organiser une primaire à un ?

Dans la version intégrale de la vidéo, « Madame 3 % » (baisse constatée depuis le début de l'article) justifie les multiples travaux qui encombrent les rues de la ville et profite de l'occasion pour féminiser la capitale. « C'est dur, en ce moment, y a des travaux, c'est vrai, mais va être encore plus belle. » Dans le taxi, l'ambiance est montée d'un cran. Anne Hidalgo est sur le point de proposer une circulation des voitures en marche arrière.

Sans aucun lien avec le contenu, « Donc on est ensemble » ponctue la séquence. Françaises, Françaises, il est pas beau, mon Hidalgo ?

20 décembre 2021

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 5 votes
Votre avis ?
49 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires