Le Parisien publiait, ces jours-ci, une bien belle pétition pour l’accueil inconditionnel des femmes afghanes et de leurs proches. Demandant – mais n’était-ce pas plutôt une exigence ? – des visas pour toutes, les signataires (toutes des femmes, puisque « pas d’utérus : pas d’opinion », bien sûr) rappelaient que les femmes afghanes étaient désormais menacées de et d’asservissement.

On peut commencer par rappeler qu’entre 2001 et 2021, aucune coutume afghane n’a réellement pris fin dans le domaine des mœurs. Les mariages forcés, le mépris des femmes, les viols conjugaux n’ont jamais cessé. Il ne suffit pas d’apporter à un peuple le meilleur de la civilisation américaine (la junk food et les bidon) pour qu’il se convertisse au divorce et au féminisme.

On peut aussi constater froidement que les femmes ne sont pas majoritaires dans les colonnes de réfugiés. Il n’y en a même presque aucune. Mais il est moins photogénique de constater le réel que de rester dans le mythe. Le mythe, le beau, le grand, c’est celui de la femme musulmane, sœur universelle des combattantes féministes, harcelée par les méchants hommes, dans un pays lointain et dangereux. Seule la haine et l’oppression de la patriarcale l’empêchent de devenir docteur.e en physique nucléaire. N’en déplaise à ces dames de gauche, c’est à peine moins caricatural que le clip de la chanson « Musulmanes » de Sardou.

Enfin, le plus beau, dans tout ça, c’est sans doute la liste des signataires. On dirait Gerra imitant Luchini : « militante handi queer écoféministe et antifa », artiste précaire, syndicaliste, graphiste, chômeuse, quelques célébrités (Agnès Jaoui, Virginie Despentes)… et même une dame de 95 ans qui est (attention les yeux) « survivante de la Covid ». Survivante de la Covid ! Et, donc, survivre à la Covid à 95 ans, ça donne le droit de signer n’importe quelle tribune d’opinion ? Intéressant.

Lisez vite ce petit bijou de connerie hors-sol. C’est le cadeau du dimanche !

22 août 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.7 14 votes
Votre avis ?
63 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires