Le FN ne pourra être majoritaire que le jour où il sera devenu vraiment gaulliste !

Économiste
 

Quelle a été la plus grande erreur de Jean-Marie Le Pen dans sa carrière politique ? Imposer sa fille à la tête du FN. Lors de ses débuts, le père imposa la fille en lui donnant un titre de responsable de la communication, puis de vice-président du FN. Avant, bien sûr, d’être élue naturellement présidente du parti, mais avec l’aide et tout le poids de son père en faveur de sa candidature, par plus de 67 % des voix contre Bruno Gollnisch en janvier 2011.

Aujourd’hui, pourquoi la droite a-t-elle encore perdu la présidentielle, face à la catastrophe Macron ? Parce que le FN a un programme économique socialiste irréaliste et utopique (35 heures, retraite à 60 ans, nombre de fonctionnaires…) qui fait peur à juste titre aux bourgeois, aux classes supérieures ou moyennes patriotes, réalistes et responsables.

La droite ne peut gagner que s’il y a symbiose et désistement officiel ou tacite et officieux entre LR et le FN. La démarche de Nicolas Dupont-Aignan est salutaire, un premier pas important dans cette direction. La droite ne gagnera les élections que le jour où Florian Philippot aura quitté le FN ou que sa tendance sera devenue minoritaire. Le recul de Marine Le Pen sur l’euro, tout comme sa dernière prise de position « retour à l’emploi d’abord, retraite à 60 ans ensuite », est un autre pas dans la bonne direction, mais beaucoup trop tardif.

Le plafond de verre du FN, suite à la perte de vitesse du pseudo-front républicain, est passé de 30 à 40 %, mais pour gagner les élections, il faut plus de 50 % des voix. Le FN ne pourra être majoritaire en France que le jour où il sera devenu vraiment gaulliste, avec un programme plus libéral tourné vers l’efficacité en économie, et conservateur pour les valeurs, ce qu’avait compris le général de Gaulle.

La droite a encore perdu la présidentielle ! Pour le savoir, il suffisait de lire les chroniques du Figaro, contrôlé par Serge Dassault, qui est devenu très fortement pro-Macron alors qu’il avait défendu Fillon, uniquement parce que le FN s’est trop éloigné de ses fondamentaux en économie. De même, la rébellion des chefs d’entreprise était justifiée car ils pensent efficacité économique, emplois, exportations et pas seulement bénéfices.

Efficacité en économie, combat virulent et frontal contre l’immigration, révolution des valeurs, voilà le triptyque de la droite pour gagner les élections. Marine Le Pen est en progrès pour les voix, mais sur la sellette en tant que présidente du FN. Il manque au FN un chef valable et le troisième pied du triptyque gagnant : l’efficacité économique, laissée aux Républicains ! Si le FN avait adopté un programme économique plus réaliste, Laurent Wauquiez ou François Baroin auraient du souci à se faire pour relancer les LR après la présidentielle !

POUR ALLER PLUS LOIN