C’est le plus grand chantier qui soit, au XVIIe siècle, après celui de Versailles. Pierre-Paul Riquet, enfant de Béziers, aura été emblématique de ce siècle inventif, ingénieux et aventurier. Il décida de relier par un canal l’océan Atlantique à la mer Méditerranée et, ainsi, faire de ce Sud-Ouest un immense carrefour économique.

Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le canal du Midi est l’un des plus anciens canaux d’Europe toujours en fonctionnement.

Fruit de plusieurs années de travaux, de terrassements et de jeux d’eau (en allant capter des sources dans les montagnes), cette extraordinaire réalisation aura vécu de grandes heures et des malheurs. Son illustre créateur n’en aura pas vu la réalisation finale, mais ce canal aura été promis à un fabuleux destin. On y voyageait, on y convoyait. Plus tard concurrencé par le chemin de fer, il aura vécu une certaine période de chômage, mais on le retrouve aujourd’hui comme ce symbole du génie créatif humain, comme un paysage naturel et culturel extraordinaire, emprunté encore par de nombreux plaisanciers sous le soleil du Midi.

Le canal subit de nouvelles difficultés avec la disparition de ses platanes, malades d’un champignon, qui en font ce paysage si célèbre. Mais de nouvelles essences sont aujourd’hui replantées et préservées. Aux portes de Béziers, les neuf écluses de Fonseranes constituent un des hauts lieux de ce site et sont classées aux Monuments historiques. Au travers d’une grande promenade et des installations muséographiques proposées sur le parcours, découvrez un lieu unique au monde, à parcourir au gré de vos envies sur l’eau, à pied ou à vélo.

À lire aussi

Les personnes âgées sont-elles maltraitées en EHPAD ?

Entre les bas salaires, la faible reconnaissance, la surcharge de travail et, désormais, l…