Le 10 mai 1981, la France passait « de l’ombre à la lumière ». Ainsi parlait Jack Lang. Demain, si venait à rater cette formalité administrative quelque peu incongrue qui consiste à repasser devant les électeurs et que l’un ou l’autre de ses opposants avait le mauvais goût de gagner l’élection présidentielle, on entrerait donc dans des temps abominables où zombies et autres vampires viendraient hanter notre pays et sucer son sang. À en croire le prophète Gabriel Attal. Moins emphatique que Jack Lang, plus « punchline » ; question d’époque et de génération, dirons-nous.

Interviewé par Le Parisien, ce dimanche 30 janvier, le porte-parole du gouvernement (et non du non-candidat à l’élection présidentielle !) est interpellé par le journaliste : « Le fait que le Président retarde l’entrée dans l’arène n’aide pas à animer le débat, non ? » Le prophète a réponse à tout : « L’absence de débat est le fait des candidats déclarés. Ils installent une campagne de morts-vivants : tout est noir, pessimiste, nostalgique. » C’est pas comme Emmanuel Macron. Lui, il « a fait entrer notre pays dans le temps des conquêtes ». Carrément ! À son passage, la mer s’écarte, les serpents se transforment en bâton (et pas le contraire) et il nous fait entrer dans un pays ruisselant de miel et de lait. Et on n'a encore rien vu. « Quand la situation sanitaire et internationale le permettra, il proposera, je l’espère, d’aller encore plus loin encore pour l’avenir. » « Aller encore plus loin pour l’avenir » : c’est joli, mais ça ne veut pas dire grand-chose. Mais bon, ça ne mange pas de pain et ça n’en donne surtout pas. C’est l’esprit des premiers temps qui renaît, celui des marcheurs qui marchaient comme les Shadoks pompaient. Au fait, ça ressemblera à quoi, ce pays de cocagne, cet eldorado, cette terre promise ? Un pays « avec des devoirs qui passent avant les droits... » Bah, il existe déjà, ce pays : c'est pas la Chine ?

En face, en revanche, donc, on a une campagne de morts-vivants. De pousse-mégots, de rabat-joie, de peine-à-jouir, de faces de carême. Bref, de crevards. Il y a, paraît-il, pour faire simple, deux catégories de morts-vivants : les cadavres réanimés, tout droit sortis du cimetière où ils s’ennuyaient ferme, vu que c'est tous les soirs, et les esprits, du genre fantômes et autres spectres qui se baladent dans les couloirs du manoir revêtus d’un drap piqué dans l’armoire Henri VIII, juste à côté de l'armure rouillée. Le bon docteur Véran devrait rapidement être appelé en consultation pour donner son diagnostic afin de savoir à quelle catégorie appartiennent Valérie Pécresse, Marine Le Pen, Éric Zemmour, Anne Hidalgo, and Co. Marlène Schiappa, dont on connaît le goût pour la sorcellerie, pourrait apporter utilement sa contribution. Elle viendrait avec sa gousse d’ail : paraît que c’est efficace.

Franchement, cette campagne promet d’être passionnante. Les morts-vivants n'attendent plus que le démiurge. À moins qu'ils n'aillent le chercher. « Ils viennent te chercher, Barbara... » (in La Nuit des morts-vivants).

6976 vues

30 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

68 commentaires

  1. il sait de quoi il parle lui qui soutient le zombie de l’Elysée credite de parainages
    alors que meme pas candidat pour ne pas affronter ses contradicteurs et concurrents a la présidentielle. le zombie joue la montre jusqu’a sa derniere heure

  2. Beaucoup de compassion pour ce pauvre Atal… Mission plus que délicate que celle consistant à défendre le bilan du chef suprême… l’expression dépôt de bilan eût été plus adéquate ! ..
    Je me permets de suggèrer ici aux lecteurs de boulevard Voltaire l’expérience divertissante et non moins intéressante suivante :
    Lorsque Atal est à l’écran, coupez le son et vous y verrez un roquet dans son enclos en train de japper avec un mouvement de tête de droite et gauche ! … Saisissant ? Non ?

  3. Toujours ce même respect des gens, cette même élégance de langage, et cette même grave défaillance d’intelligence dans la micronie!
    Ce sont eux qui sont des zombies dressés pour nous manipuler et détruire notre esprit national !
    Regardez la publicité pour le recrutement à l’armée : aucune motivation souhaitée pour s’engager pour la nation, seulement ciblé: le bonheur individualiste du futur sportif !
    Ces dirigeants sont la honte de la France.

  4. La voix du maître Macron, le chantre de l’auto satisfaction, quelle joie, quel bonheur de le voir disparaître en avril prochain.

  5. N’est ce pas plutôt la France de Macron qui est devenue le pays des  » morts-vivants  » ? Où les Français ont accepté de ne plus vivre par peur de mourir ? Un nid de « covidés » où la psychose est devenue plus contagieuse que le virus, car habilement propagée par ce gouvernement d’irresponsables.

  6. Pauvre Gabriel Attal, si jeune et déjà « mort vivant » lui même car incapable de diagnostiquer la dégringolade du Pays.
    Il lui faudra du temps pour s’extirper de la méthode Coué (« TOUT VA BIEN ») et apprendre le langage de la réalité

    Par contraste, bravo aux jeunes talentueux, lucides et réalistes, qui décident d’emboiter le pas à E. Zemmour pour la Reconquête et la reconstruction de la France.

    Ayons confiance en CES JEUNES là !!!

  7. Ceci montre bien un président hors sol. Il a la tête dans les étoiles. Ce niveau stratosphérique l’a déconnecté de la réalité et il vit dans ce doux rêve d’une mondialisation heureuse, ou la France n’est qu’un territoire. Je comprends très bien qu’il n’ait pas envie de descendre dans l’arène, car les lions ont les pieds bien sur terre, eux !

  8. 82 jours pour que la France retrouve la place qui lui est due dans les grandes Nations, en dehors de l’OTAN, pour une meilleure instruction, sécurité, identité, laïcité, sans QrCode, Liberté, la République entière retrouvée…..J’ai nommé avec Z Reconquête….Sinon ce sera les Enfers avec toujours le Démon qui rode et menace même les citoyens imposés et sans plaie judiciaire…

  9. Les propos d’Attal montent en agressivité stérile à mesure que le danger se précise pour son maître. Ce gamin efféminé pourrait bien finalement se révéler plus nuisible que bénéfique à la cause macronienne…A suivre.

Les commentaires sont fermés.