Il s’appelle Benjamin Lucas, il est député des Yvelines et conseiller régional des Hauts-de-France. Rattaché au groupe EELV, il est coordinateur du mouvement Générations.s et appartient, bien sûr, à la NUPES. À l’Assemblée, il convient aussi de le préciser, ce fringant trentenaire est membre de la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République.

C’est sans doute ès qualités, en grand spécialiste de la Constitution et de la démocratie, qu’il a écrit sur X (ex-Twitter) ce qui suit :

Si ça n’était aussi énorme, on en rirait presque… Faisons donc une petite analyse de texte.

Inviter Zemmour « alors que rien n’y oblige ». Rien, en effet, sinon le respect du pluralisme, de même que la liberté d’opinion et d’expression d’un responsable de parti (Reconquête) qui a tout de même fait 7,07 % à la présidentielle ! Score dont n’a pu se prévaloir le parti auquel appartient Benjamin Lucas, Benoît Hamon – le patron-créateur de Génération.s – n’ayant récolté que 6,4 % des voix à la présidentielle de 2017. Et que dire du score mirifique d’Anne Hidalgo, cinq ans plus tard : 1,75 %...

Curieuse conception de la démocratie

« La démocratie, c’est aussi un système de valeurs qui doivent être défendues. » Eh bien, oui, justement, et Éric Zemmour – dont on ne sache pas que le parti soit interdit – est aussi fondé à s’exprimer que vos amis idéologues façon Rousseau ou Boyard. Tout comme, d’ailleurs, les atrabilaires sectaires façon Mélenchon ou les révolutionnaires façon Poutou. C’est cela, la démocratie que vous prétendez défendre, elle n’est pas réservée à vos seuls amis.

Enfin, dites-vous, « donner la parole à un raciste condamné, c’est la mettre [la démocratie] un peu plus en péril ! » Un internaute vous répond : « D’accord. Donc Mélenchon, condamné à trois mois de prison avec sursis pour rébellion et provocation, il doit la boucler ? » Et de conclure : « Vous avez une conception assez fasciste du débat. » D’autant plus, souligne un autre, que Zemmour a été « condamné pour avoir dit la vérité qui se précise de jour en jour ». Plus incisif, un autre internaute ajoute : « Parce qu'il a raison sur tout ! Et cela, depuis plus de vingt ans. Et ne venez surtout pas nous parler de valeurs... »

Cela s’appelle des réponses de bon sens, mais il y a belle lurette que le bon sens a abandonné les rangs de la NUPES. On emploie ici le passé, car les nouvelles du jour sur la débandade de certains communistes et socialistes, « ulcérés » par les positions de LFI sur l’attaque d’Israël, seraient plutôt rassurantes.

14807 vues

16 octobre 2023 à 16:30

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

63 commentaires

  1. Benjamin Lucas reflète parfaitement EELV , ils sont d’une indigence intellectuelle sans égale . Quand on est associé à Mélenchon la décence voudrait qu’on se taise .Vive E. Zemmour !

  2. Chaque jour qui passe enfonce un peu plus la NUPES dans le non sens, le mensonge, l’outrance, qui démontrent une conception très particulière des « valeurs » de la république. Les « aboiements » de M. Zemmour consistent le plus souvent à dire la vérité, contrairement au discours de ceux qui s’obstinent à raconter des contre vérités dont chaque jour qui passe montre l’absurdité.

  3. Faisant parti de la NUPES ,Cet individus député a t’il conscience qu’il a été élu avec des voix islamistes. Zemmour annonce depuis 20 ans ce qui est en train de se dérouler avec la complicité, la bétise, l’ignorance d’hommes politiques semblable à ce guignol. Quand au commentaire ci dessous sur la défaite de M le P à cause de Zemmour , il faudrait que ce Monsieur se rappelle qu’au 2e tour elle était seule face à Macron …..En 2027 on assistera au même résultat, votre Marine n’a pas la carrure pour être à l’élysée !

  4. On a presque envie de donner raison à ce député Vert ! À quoi bon donner la parole à celui qui, justement, n’a fait que 7,07 % à la présidentielle ? Qu’on se souvienne de ses exploits lors de la dernière campagne électorale. Tout occupé à aboyer, diffamer, calomnier et condamner la terre entière, il n’a réussi qu’une chose, faire réélire Macron. C’est sans doute ce qu’il visait, tant la jalousie l’étoffe. Sans son intervention dévastatrice, Marine Le Pen serait peut-être à l’Élysée. Alors, oui, mieux vaut qu’il se taise ou qu’on le fasse taire.

    1. Avec des « si » des « mais » et des « que » il est toujours possible de refaire l’histoire. Sauf que dans le cas présent il s’agit d’interdire à un citoyen de s’exprimer sur des sujets nationaux. Partant de ce constat, pourquoi ne pas interdire à Mr. Benjamin Lucas de s’exprimer sur des sujets également d’actualité ? Les éoliennes par exemple, au hasard…

    2. Bravo Agcha! tu es un grand démocrate !!! comme on dit chez moi, avec des si, on mettrais PARIS en bouteille

  5. Ce député inconnu est avant tout jaloux ! Son pauvre charisme ne lui permettant pas d’être audible dans les médias.

  6. L’on pourrait rétorqué à Monsieur Lucas pour habituer les  » grands Médias » à écouter sans interruptions inutiles Éric Zemmour pour développer une argumentation et puis pour faire de l’audimat cela ajouterai l’utile à l’agréable !!!…

  7. EELV …mort de rire… ils ont peur de Zemmour. Perso ça me rappelle les duos marchais -elkabach… en moins drôle mais tellement ridicule.

Les commentaires sont fermés.