Alors que la crise migratoire de Lampedusa mobilise l’Italie et inquiète toute l’Europe, l’Union européenne s’occupe d’interdire aux nations qui la composent tout contrôle de leurs frontières, sauf circonstances vraiment très exceptionnelles et pour un temps limité. Ce 20 septembre, les députés européens membres de la commission des libertés civiles à Strasbourg ont ainsi voté une réforme du Code des frontières fixé par les dramatiques accords de Schengen en vigueur depuis 1995. Le Parlement européen est prêt à négocier avec le conseil de l’UE des aménagements de l’accord de Schengen qui a privé les États européens de leurs frontières précisément au moment de leur Histoire où ils en avaient le plus besoin.

Museler les États européens

Pas question de traiter le drame de Lampedusa, donc. Pas question, non plus, d’empêcher certains gouvernements tentés d’instrumentaliser le sort des malheureux migrants pour orchestrer des pressions politiques. La Commission européenne, peu suspecte de patriotisme excessif, avait pourtant retenu cette idée après les événements de Biélorussie lorsque ce pays avait tenté de déstabiliser l’Europe en introduisant des milliers de migrants derrière la frontière polonaise.

Non, le sujet traité est bien plus urgent : il s’agit de museler les États européens tentés, devant l’ampleur du désastre, de contrôler à nouveau leurs frontières. Une réaction qui affole d’avance les instances européennes. Selon l’agence Europe, sise à Bruxelles et peu suspecte de patriotisme échevelé (elle se présente comme « la source, certains disent la Bible, de l'information sur l'intégration économique et politique européenne »), « la révision du Code frontière Schengen avait notamment pour ambition de répondre au chaos entre les États membres pendant la crise du Covid-19 et au rétablissement désordonné de mesures de contrôles aux frontières intérieures ». Traduction : lorsque les États européens sont confrontés à une crise, une vraie, ils retrouvent leurs frontières, seules capables de les protéger. Il faut donc urgemment « répondre à la multiplication des contrôles intérieurs appliqués par une poignée d’États membres dans la foulée des attentats terroristes et de la crise migratoire de 2015-2016, et cela, au détriment de leurs voisins ». En somme, des dirigeants mauvais coucheurs qui ont le culot de protéger leur peuple.

Pompe aspirante ?

Enfin, troisième objectif de cette révision ultra-sensible : traiter la question des mouvements de migrants au sein de l’Union européenne. Ces immigrés qui entrent en Italie et passent en France, en Allemagne, etc. Le texte prévoit d’introduire « la possibilité pour les États membres de se renvoyer des migrants en situation irrégulière appréhendés dans leur zone frontalière lors de patrouilles de police conjointes ». Le migrant clandestin venu d’Italie et pris à la frontière française retournera en Italie. Mais voilà, cette mesure de bon sens est assortie de restrictions : elle ne s’applique ni aux demandeurs d’asile, ni aux mineurs non accompagnés, ni aux familles accompagnées de mineurs. Avec le risque de créer une pompe aspirante non plus pour des migrants économiques seuls mais pour des familles entières. Ce risque n’est évidemment pas abordé. Rappelons que la France a dit non à l'Europe en 2005.

Enfin, dernière concession : si ce dispositif est finalement adopté - ce qui semble bien parti -, les États membres pourront rétablir leurs frontières dans certains cas. L’Union européenne est bien bonne pour nos vieilles nations souveraines depuis si longtemps et qui ont défendu cette souveraineté au prix du sang. Il faudra qu’il soit constaté une menace grave à l’ordre public ou à la sécurité intérieure, comme le terrorisme. On peut parier que ce dispositif sera autorisé de manière ultra-restrictive. Lorsqu’il le sera, il durera 18 mois et pourra être prolongé trois fois pour une durée de trois mois. Une souveraineté à durée déterminée, en somme. Ensuite, la Commission devra « produire à son niveau un avis sur la pertinence de ces contrôles internes ». Les nations réduites à l’état d’enfants mineurs.

Le groupe PPE (conservateurs dont font partie les députés LR) s’est abstenu lors du vote de ce rapport, le groupe ID (dont font partie les élus du RN) a voté contre, l’extrême gauche, la gauche, les Verts et les macronistes se sont, bien sûr, précipités, trahissant la fermeté de carton-pâte d'un Gérald Darmanin.

8708 vues

21 septembre 2023 à 20:37

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

49 commentaires

  1. Pourquoi s en étonner lorsque l’on sait que Macron est à la solde des américains qui font tout pour mettre l’Europe à feux et à sang: Yougoslavie, Bosnie,et maintenant l’Ukraine.

  2. Vivement que nous soyons débarrassés de ces traitres de Macronistes. Attention, j’entends uniquement politiquement, aucune violence autre que verbale.

  3. « Il faudra qu’il soit constaté une menace grave à l’ordre public ou à la sécurité intérieure, comme le terrorisme. » Constaté par qui?

  4. Normal , ils sont dans la droite ligne de l’idéologie européenne, mondialiste , pour l’immigration sans entrave , pour la diffusion de la religion musulmane. Et ils veulent préparer une sortie pour leur patron en fin de mandat , au plus haut niveau européen.

  5. Ils péfèrent créer des micro frontières entre les races les genres et les classes sociales avec force grillages, miradores, sociétés de sécurité ,vigiles et résidences résidentialisées ,pour ne pas dire engrillagées , plutôt que de se doter de vraies frontières d’états souverain . Bientot ce sera tous contre tous , et non plus tous pour une nation !

    1. les migrants ou ceux qui les encouragent à venir dans l’ « eldorado » européen ? . Car une fois de plus ces négriers, selon leur habitude, sont en train de former les régiments d’esclaves qui vont transpirer et laisser leur peau pour les enrichir. Occupons nous d’abord de ces esclavagistes et expliquons aux migrants l’arnaque dans laquelle il se sont laissés prendre. Les peuples Africains sont en train de comprendre et ce n’est que de bon augure.

  6. Quand les Français comprendront-ils que cette prétendue fermeté de Darmanin n’est que du vent ? Il sait pertinemment que l’EU l’emportera puisque nous lui avons cédé toute souveraineté en ce qui concerne l’immigration et les frontières. Il peut donc faire ses grandes déclarations tout en étant sûr que l’idéologie macronienne soit respectée. Seule façon à notre disposition pour exprimer notre opposition aux diktats de l’EU : les prochaines élections européennes.

    1. Il a lui même avoué avoir des racines berbères. Ce n’est pas un reproche mais on peut quand même y voir un certain atavisme.

  7. Les masques tombent. C’est un sujet à traiter sérieusement et surtout dans l’intérêt des Européens. Il faut une Europe souveraine respectant les souverainetés nationales.

    1. Ca fait combien de temps que vous avez entendu cet argument ? Vous avez une grande mémoire pour le répéter encore aujourd’hui.

  8. Nous vivons actuellement les prémisses d’une invasion massive de l’Afrique en Europe ! Si les pays de l’UE ne se décident pas à rétablir les contrôles aux frontières ils disparaîtront !
    L’immigration est un commerce gigantesque , planétaire , immensément puissant qui dispose non seulement de moyens matériels, de stratégie internationale, de moyens d’informations mais aussi d’appuis internationaux de nos ennemis comme celui de la Russie ou de la Chine qui y trouvent un moyen de nous affaiblir et de nous détruire par infiltration sociale !
    Les migrants franchissent sans contrôle nos frontières dans des petites camionnettes bâchées immatriculées en Pologne qui se mêlent dans le flot continu des touristes naïfs émerveillés de ne pas s’arrêter aux frontières intérieures de l’Europe !

    1. Eh ! Quand les pieds-noirs que les français on refoulés vous criaient : Attention, casse-cou ! Qu’ont fait vos parents ?
      Maintenant ils sont là, et sauf utiliser des méthode que tout le monde réprime, ils y resteront avec en plus, un pouvoir de reproduction qui place les rats loin derrière dans le classement des plus performant du monde vivant, dans ce domaine.

  9. Que va ton faire’ de tous ces migrants que l on dissémine dans les campagne où il n’y a pas de boulot ?
    Les mettre dans les champs pour cultiver le coton ?

  10. Ah ces traitre couards Lr toujours prêts à trahir! Se disent de droite lors des zélections! Bravo M. Garraud!

    1. Les LR sont un sous produit du gaullisme. L’ennui c’est que l’Angleterre a assez de ses migrants sans faire venir ce qu’on appelle « des français ».

  11. Dramatique année pour les peuples européens que fut 1957 et la création de la CEE. Dans les préambules du Traité de Rome l’on peut lire à propos de cette fichue CEE que les Etats membres déclarent  » avoir pour but essentiel l’amélioration constante des conditions de vie et d’emploi de leurs peuples « . Bref encore une déclaration du genre promesse électorale, car nous en sommes loin et même de plus en plus loin.

Les commentaires sont fermés.