Selon une information du site Actu 17, un collégien de 13 ans scolarisé à Viry-Châtillon (Essonne) a été interpellé puis présenté à un juge des enfants. Il aurait tenu des propos inquiétants sur le réseau social Snapchat en faisant l'apologie du terrorisme et en envoyant des vidéos de propagande à ses camarades. Il aurait notamment affirmé vouloir rejoindre le groupe État islamique.

Des vidéos de propagande du groupe État islamique

Le collégien envoyait aux élèves des vidéos de propagande du groupe État islamique et affirmait qu'il fallait combattre en Syrie « contre les Français ». Ces vidéos montraient « des exécutions, des bombardements ou des scènes de guerre en Syrie », détaille une source proche de l'affaire.

Il refusait « d'adresser la parole aux filles et avait un drapeau de l'État islamique dans sa chambre »

L'enquête a montré qu’il montrait des signes manifestes de radicalisation. Depuis quelques semaines, il refusait « d'adresser la parole aux filles, ajoutant qu'il avait un drapeau de l'État islamique dans sa chambre ainsi qu'une bague à l'effigie du groupe terroriste », ajoutant qu’il fallait «> tuer tous les mécréants ». Il aurait même annoncé à ses parents qu’il voulait rejoindre Daech en Syrie et avait ouvert un compte TikTok avec, pour pseudonyme, le nom d'un djihadiste.

Le mineur a été interpellé le 9 décembre dernier avant d'être placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire d'Évry, puis il a été présenté à un juge des enfants. Il est poursuivi pour « apologie publique d’un acte de terrorisme commise au moyen d’un service de communication au public en ligne ». Son procès se tiendra le 18 janvier 2023.

5083 vues

21 décembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter