Depuis le mois de juillet, un propriétaire marseillais voit sa maison squattée par quatre individus dans le 15e arrondissement de la cité phocéenne. La Justice n’a toujours pas donné suite aux plaintes qui ont été déposées, rapporte Capital.

 

Son logement est squatté depuis plusieurs mois

Cela fait plusieurs mois que Robert Deledda voit sa résidence secondaire squattée par une famille de quatre personnes dans le 15e arrondissement de Marseille. L’homme de 66 ans est démuni : les squatteurs ont installés de nouvelles serrures et il ne peut plus pénétrer dans son logement. « Je ne peux ni entrer dans la cour ni entrer dans mon domicile », se désole-t-il auprès de France Bleu Provence.

Le propriétaire a accès à son compteur d’eau depuis l’extérieur, mais impossible pour lui d’y toucher : « Je ne peux pas l’enlever. Je suis responsable si on coupe l’eau aux personnes qui vivent à l’intérieur, même si elles sont sans droit ni titre. » Il se trouve donc obligé de payer les factures des occupants de sa maison.

 

La Justice protège les squatteurs

Robert Deledda a découvert que sa maison était squattée plus de 48 h après l’installation de cette famille algérienne : une fois ce délai dépassé, il est impossible pour la police de les expulser. Il a fait venir un huissier de justice et a porté plainte pour violation de domicile, découvrant à cette occasion que « des moutons étaient dans le logement, ils étaient attachés au radiateur ».

L’homme a prouvé qu’il était réellement propriétaire du logement, notamment avec des photos des serrures prises avant leur changement, mais rien n’y fait : la décision de justice, tombée fin octobre, donne raison aux squatteurs. Indigné, il a contacté le maire et les élus locaux, sans réponse : « Les squatteurs doivent être délogés car ils sont sans titre ni droit. C’est scandaleux », martèle-t-il. Avec son avocat, Maître Franck Chamla, ils ont décidé de faire appel de la décision : si la Justice persiste, le soixantenaire annonce qu’il entamera une grève de la faim devant son logement.

 

17 novembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.