Roubaix : Un jeune candidat RN insulté et menacé de mort

Affiche de campagne
Affiche de campagne

À peine 48 heures de campagne, et déjà des menaces de mort. Ethan Leys, candidat investi par le Rassemblement national dans la 8e circonscription du Nord, se retrouve aujourd’hui victime d’une vague massive de harcèlement et de menaces de mort sur les réseaux sociaux. En cause : son engagement pour l’union des droites sous la bannière du RN qui semble déranger à Roubaix, terre aux mains de La France insoumise.

Vague de cyber-harcèlement

« Si ton kiff, c’est de te faire casser la gueule par des types encagoulés, dis-le. On peut régler ça au sein de la commu. » « Mdr David Guiraud, détruis ce blanc bec. » « Blond aux yeux bleus comme on est chez les SS. » « Si demain je le croise à Roubaix, […] venez on l’fume. » « À très vite sur le [terrain] Ethan ! Roubaix t’attend. » Depuis plusieurs heures, les messages de menaces ne s’arrêtent pas. Ethan Leys, jeune militant de 21 ans, devenu le week-end dernier le candidat du RN à Roubaix et Wattrelos, a été contraint de fermer ses comptes sur les réseaux sociaux pour que le harcèlement cesse. « C’est sûr que c’est violent, ce n’est pas simple, mais je reste candidat », assure-t-il à nos confrères de La Voix du Nord. « Dans une ville comme Roubaix où l'islam radical a fait son nid, notre candidat a été contraint de mettre sa campagne sous veilleuse. Il ne bénéficie pas d'une protection policière mais le préfet fait attention à son cas », explique Sébastien Chenu, contacté par BV. Pour le député sortant du Nord, « c'est le monde à l'envers. Dans une démocratie où LFI est puissante, un candidat du RN ne peut plus faire campagne et tout le monde trouve ça normal. »

Avec son parti, Ethan Leys a par ailleurs déposé plainte pour harcèlement, diffamation et menaces de mort. Une enquête a été ouverte. Le Rassemblement national se montre aujourd'hui très prudent : « Nous prenons les choses très au sérieux, surtout dans ce territoire où l'islamisme est fort, nous n'avons pas envie que quelque chose arrive à notre candidat », précise le vice-président du RN.

Sur sa circonscription, aucun de ses adversaires n’a jugé bon de lui apporter une marque de soutien. David Guiraud, député sortant de La France insoumise, investi par le Nouveau Front populaire, a seulement commenté : « Curieux : mon adversaire du RN affirme à la presse qu’il a été placé sous protection politique et que la préfecture lui a même recommandé de limiter ses événements de campagne. Sauf que le préfet du Nord lui-même dément ces affirmations. Je n’appelle en aucun cas au harcèlement. De là à mentir pour justifier l’absence totale du RN sur le terrain… » Une publication sur X (anciennement Twitter) sous laquelle les insultes et les provocations à l'égard du jeune candidat continuent. « Ni le maire de Roubaix, ni la gauche et la droite donneuses de leçons n'ont eu la décence de soutenir - si ce n'est sur le fond, au moins sur la forme - notre jeune candidat. Et à côté de ça, vous avez David Guiraud qui se moque de lui », s'indigne, aujourd'hui, Sébastien Chenu. Et d'ajouter : « Ethan se sent aujourd'hui abandonné par la lâcheté du monde politique ! »

Le jeune homme peut tout de même compter sur l'appui des candidats du rassemblement des droites. Des membres du parti en déplacement dans sa circonscription, dont le sénateur Joshua Hochard (RN) et le nouveau député européen Matthieu Valet, ont renouvelé leur soutien à la candidature du jeune homme, rapportent, d'autre part, nos confrères de la presse locale. « J'adresse mon total soutien à mon ami et camarade Ethan Leys, qui subit une vague d'insultes et de menaces. La démocratie mérite mieux ! », ajoute Alexandre Duffosset, conseiller régional des Hauts-de-France. Pierre Gentilet, avocat et candidat pour l'union des droites dans le Cher, a également commenté : « La vraie violence politique, elle est là. Et la presse en parle évidemment bien peu ! »

Roubaix, ville LFI

L’élection à Roubaix et Wattrelos, dans cette 8e circonscription du Nord, s’annonce d'ores et déjà compliquée, pour le Rassemblement national. En 2022, au premier tour des élections législatives, David Guiraud (LFI-NUPES) obtenait 48,04 % des voix, contre 22,73 % pour la majorité présidentielle et seulement 12,43 % pour le RN. L’insoumis était élu au second tour, avec 64 % des suffrages. Lors de la dernière élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon dépassait même les 50 %, dans cette circonscription. Ethan Leys ne part donc pas favori. Seul motif d’optimisme pour sa candidature : la progression du RN, en nombre de voix, dans cette circonscription marquée par l’islam radical, entre 2019 et 2024, aux élections européennes. Si, en 2019, le parti à la flamme recueillait 2.759 voix, il en rassemblait 3.118, cinq ans plus tard. Mais sur le papier, cela ne semble pas encore suffisant pour battre l’alliance des partis de gauche.

Clémence de Longraye
Clémence de Longraye
Journaliste à BV

Vos commentaires

38 commentaires

  1. Qu’importe la lie et le fiel qui tentent de nous souiller , ici, chez nous . faisons en fi.
    retrouvons nos rails et notre honneur.
    Respect à toi Garçon .
    Prouve que la FRANCE des FRANCAIS est encore VAILLANTE,
    merci à toi ,eux ,ne savent pas en ces jours ,mais plus tard ils te remercierons pour ton DEVOUEMENT.

  2. C’est le mot d’ordre de cette gauche islamo gauchiste qui n’a d’autre argument que la menace verbale quand elle n’est pas physique , mais rien de surprenant lorsque l’ on voit ce que draine ce parti extrémiste et malsain; mais de ce côté de l’échiquier politique personne de nulle part ne s’en émeut , si ce n’est bien sûr son camp. Il serait grandement le temps que les roubaisiens et roubaisiennes prennent leur destin en main.

  3. On doit accepter que tout ce qui nous est interdit, qui nous condamne toujours, soit systématiquement toléré même permis très souvent autorisé et parfois même recommandé pour tous ceux qui n’appliquent jamais
    les règles légales du respect du droit. leurs insultes racistes leurs menaces de mort et leurs actes répréhensibles sont excusés niés et servent d’arme politique à des partis qui n’ont et ne respectent aucune valeur humaine. On devine clairement à quelles sourdes obédiences ces lâches appartiennent, sanctifiés dans leurs actes par des maîtres imbus de telles maléfiques intentions.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois