On le sait, la présidente de a une dent contre les mâles blancs, supposés sexistes, anti-LGBTQI et, bien sûr, indécrottablement racistes. Et leurs femmes aussi, peut-être, puisqu’elles acceptent de partager le quotidien de ces monstres… Alors, cette semaine, grâce à nos , Mme Ernotte a mis le paquet avec une programmation spéciale autour du racisme, en préambule de la Journée contre la discrimination raciale prévue le 21 mars et de la Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’, du 21 au 28 mars. Les masochistes pouvaient donc choisir leur première séance de rééducation sur France 2, ce mardi soir, avec « Rire contre le racisme ».

Pour attirer le chaland, les réalisateurs avaient, en introduction, mis les plus belles fraises sur le dessus du panier. Sketch au cordeau d’ – le veinard a pu ainsi aller se coucher tôt -, suivi de Blanche Gardin, dont le texte rappelait de façon subliminale les limites à ne pas franchir. Oui, on peut rire du « On me dit qu’il y a des juifs dans la salle » de Desproges, parce que c’est ancien, qu’il est et qu’il est devenu culte, mais… n’oubliez pas Tex, viré pour une broutille.

Se succédèrent, ensuite, une palette chromatiquement complète de jeunes estampillés humoristes, franchement laborieux mais extraordinaires de courage, puisque entrelardant leurs prestations de piques contre les méchants : bien entendu la Le Pen au grand complet (sauf le chien), Sarko, Fillon, Bolloré, Zemmour, Génération identaire et même Balkany ! Télé 7 jours avait pourtant annoncé que « les humoristes se sont lancé le défi de rire de tout »? Sauf de la gauche, apparemment…

Par opposition, l’exhumation de vieux sketchs de Bedos ou de Muriel Robin rappela cruellement le gouffre qui sépare l’archet et le marteau pneumatique : peu de risques de voir ces espoirs du rire du service public faire la réouverture du Stade de France !

Pour la suite de la semaine de rééducation, Télé-Loisirs nous met l’eau à la bouche avec l’annonce de « Il était une fois dans l’ouest… de l’Afrique, sur France 2. Un reportage dans un village du Bénin où musulmans, chrétiens, évangéliste ou adeptes du vaudou jouent à la pétanque ensemble ! » Même si l’on y pratique aussi le lancer de boules, imaginer la même scène à Trappes, Sarcelles ou Rillieux-la-Pape serait effectivement surréaliste.

Heureusement, grâce au replay et au reconfinement qui s’annonce, je vais pouvoir me délecter longuement de ces brillantes productions nationales, républicaines et bonnes pour la planète ; mais quelque chose me dit que Netflix et Prime ont encore de beaux jours devant eux…

17 mars 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.