« Dehors », ont hurlé de concert NUPES et majorité présidentielle, cet après-midi, à l’Assemblée nationale.

Alors que le député LFI Carlos Bilongo interpellait le gouvernement sur le sort des bateaux de migrants, le député RN du Médoc Grégoire de Fournas s'est manifesté depuis son siège. « Qu’ils retournent en Afrique », dit-il avoir crié. « Qu'il retourne en Afrique » ou « retourne en Afrique », prétendent avoir entendu les députés NUPES. La saillie a fait se lever dans les rangs et contraint la présidente de l’Assemblée nationale à demander une suspension de séance.

Profitant de la pause, les députés NUPES ont enchaîné les tweets rageurs. « "Retourne en Afrique" lancé par un député nazillon du RN lorsque mon collègue a fait sa question au gouvernement. DEHORS le facho qui a osé dire cette horreur ! DEHORS ! Il n’a plus rien à faire à l’Assemblée », réagit David Guiraud. « En plein Hémicycle, alors qu'il est en train de poser une question au gouvernement, voilà comment est interrompu notre collègue. La haine raciste, crasse, débridée qui s'exprime au cœur de la République », tweete, de son côté, Danièle Obono. Sandrine Rousseau, Benjamin Lucas… alliance d'opportunité, même Gérald Darmanin condamne : « Racisme d’un député à l’Assemblée nationale : du FN au RN, le nom change, mais les références hideuses et les habitudes ignobles restent. Quelle honte. »


Mais qu'en est-il, en fait ? La présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, a déclaré : « Nous avons du personnel qui est en charge du compte rendu, qui a des enregistrements. Nous allons pouvoir établir la matérialité des faits. » Du côté du RN, on crie au coup monté. « Mon collègue a crié "Qu’ils retournent en Afrique" en parlant des bateaux de migrants et non de notre collègue de La France insoumise », s’agace un élu du groupe RN. En tout cas, le compte rendu officiel de l’Assemblée, qui note par écrit tous les propos officiels et hors micro, est formel, rapporte LCP dans un tweet supprimé depuis (le compte rendu n’est pas encore public à l’heure où nous écrivons ces lignes) : Fournas a dit « Qu’ils retournent en Afrique ». Une phrase politiquement forte, mais à aucun moment la question des origines et de la couleur de peau de son collègue ne se pose. « L'alliance de l'extrême malhonnêteté entre La France insoumise et le gouvernement est pitoyable et ne trompera personne », s’est ému Jordan Bardella. « Grégoire de Fournas a évidemment parlé des migrants transportés en bateaux par les ONG qu’évoquait notre collègue dans sa question au gouvernement. La polémique créée par nos adversaires politiques est grossière et ne trompera pas les Français », a réagi pour sa part Marine Le Pen.

Le député Carlos Bilongo et ses collègues de la NUPES maintiennent en tout cas le caractère raciste et personnel de l’intervention du député Fournas : « On m’a insulté moi et tous les citoyens français qui ont cette couleur de peau. »

Grégoire de Fournas, le principal intéressé, a réagi sur BFM TV : « Je regrette la manipulation de LFI qui cherche des incidents de débat pour ne pas parler du fond [...]. J’assume totalement que les bateaux de migrants n’ont pas à venir dans les ports européens. » Quoi qu’il en soit, il sera difficile de prouver quoi que ce soit : « il » et « ils » se prononcent identiquement. Le dernier mot appartiendra à la présidente du palais Bourbon. Cela risque d’être une affaire de bonne foi. Dans tous les cas, demander à ce que les bateaux de clandestins reviennent à leur point de départ, c'est une opinion politique (que chacun a le droit de combattre). Le reste, c’est de la chienlit.

18886 vues

3 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

101 commentaires

  1. Et pendant que l’on discute pendant des heures de qui a dit quoi , comment et pourquoi( tout en connaissant la réponse d’ailleurs), les réfugiés ils sont où? En train de débarquer discrètement? Chutttt… pendant que la zizanie gagne du terrain, le gouvernement fait ce qu’il veut .

  2. tout mon soutien et ma sympathie à Grégoire de Fournas élu de Gironde. ceux qui l’accablent n’ont droit qu’au mépris

  3. On peut également ajouter que l’Elysée par la « voix de son maitre » a été prompte à rebondir pour jeter de l’huile sur le feu, plus primesautier notre président que pour son avis « plus ou moins éclairé » sur l’horrible crime de « Lola »

  4. Darmanin devrait plutôt s’occuper des petits bobos qui encombrent et bloquent les voies de circulation sur la capitale , mais là dans son entretien il est resté évasif , plus prompt à « dézinguer » les gens sur de simples présomptions , si ce chantre du droit mène sa politique immigrationniste ainsi on va retourner à la case départ.
    Quant aux cacophonies de la Nupes ils n’ont en fait que ces controverses hystériques pour se faire entendre .

  5. Macron et sa clique ont tellement peur de perdre le pouvoir en cas de dissolution qu’ils n’ont de cesse d’agiter le verre dans lequel la tempête ne fait bouger que l’eau. Continuez ce cirque vous êtes la risée aux yeux du monde.

  6. Notre ministre de l’intérieur est un peu bizarre quelque part. Enfin voilà un ministre qui est à un poste des plus important au gouvernement, inutile de parler du chef de l’état dont on connait ses déclarations précédentes, un ministre de l’intérieur dont son intention en parlant du deuxième parti politique Français de « Front nationale » qui est à présent le Rassemblement Nationale de façons bien intentionnel, juge très prématurément une parole d’un député qui doit être jugé ce qu’il n’a pas affaire. En effet le sujet était les conditions d’un bateau convoyé en mer Méditerrané dans une période dangereuse remplis de migrants volontairement embarqués ayant payé fort cher leur passage à des gens au départ nommés passeurs, alors que la nupes aurait curieusement entendu, ou mal interprété très volontairement de façons opportuniste que ces paroles se seraient adressés au député commentateur. Ne serait il pas plus intelligent de s’occuper des passeurs qui engrangent une vrais fortune en envoyant ces migrants en toutes connaissance de cause vers un bâtiment convoyeur en mer qui les attend.

  7. Encore une manipulation de plus ;
    Macronie et Nupes s ‘ entendent à merveille pour tenter de discréditer une opposition qui risque de leur faire du tort politiquement ;
    Les Français ne sont pas dupes et sauront faire la part des choses

  8. Pour arrêter tout cela c’est simple, le LR vote la motion de censure, l’assemblée est dissoute et ce sont les Français qui voteront et décideront

  9. Le moins que l’on puisse dire, dans le contexte actuel, est que Fournas ferait bien de maîtriser ses réactions, il n’était pas dans un repas entre copains, mais dans un milieu extrêmement hostile. Aurait-il dit « qu’ils retournent chez eux », qu’il aurait déjà créé une polémique, mais d’une dimension considérablement moindre et mieux « gérable » ! Avec des « zozos » comme celà le RN a du souci à se faire !

  10. moi je ne comprends pas on hurle contre un député r n qui dit des choses qui ma foi sont vraies et on ne dit rien quand des gens qui sont pas en règle en FRANCE tuent des français ou plutôt assassinent moi là cela me dépassent ou alors notre président n aime pas les français et il est d’accord avec le parti de l f i qui veut faire rentrer en FRANCE des gens qui viennent en tant que migrants avec des jeans à 300euros et des téléphones à 800 euros et qui soi disant crèvent de faim dans leur pays et l on parle encore de femmes et enfants mais combien y a t il de femmes dans ces bateaux vous savez les trois derniers bateaux arrivés en SICILE à LAMPEDUSA avaient en tout 6femmes et deux enfants dont 1 était né durant le voyage alors je dirai arrêter vos mensonges ne jetez pas la pierre à des gens qui disent la vérité et qui sont plus propres que vous

  11. La règle du « deux poids et deux mesures » va faire merveille pour sanctionner ce député patriote.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter