Marque chérie des officiels, héraut du retour sur le sol national d’industries envolées vers l’empire du Milieu, tel est Le Slip français (LSF) vanté tant par Zemmour que par Montebourg (belle union au-dessus des parti·e·s) et, décidément, toujours à la pointe des idées à la mode.

Celle d’aujourd’hui, c’est de reverser 5 % de « ses ventes » (bénéfice ou chiffre d’affaires ?) à la Fabrique NOMADE, une association pro- pour, ensemble, « réinventer la filière textile française en difficulté, en soutenant l’insertion des couturiers réfugiés et migrants ».

LSF décrit, bien évidemment, ce « défi commun » comme un « projet solidaire et durable », mais oublie toutefois de préciser qu’il serait aussi, comme on aurait pu s’y attendre, bon pour la planète et sans huile de palme…

Bien sûr, les esprits tordus et réactionnaires n’ont pas tardé à trémuler sur en lançant de honteux hashtags comme #LeSlipMigrant ou #BoycottLeSlipFrancais ou même en proposant de « plutôt reverser aux familles des victimes de l’attentat de ou de Romans-sur-Isère commis par des migrants »… Tristes suggestions « dictées par la haine et la xénophobie », comme le déplore LSF, dont le bureau d’études se penche sans doute déjà sur les innovations à venir.

Slip « quel bon vent vous amène » absorbeur de flatulences ? Ou, plus tendance, le slip intersex pour ceux qui en changent les lendemains de cuite, à poche amovible bien entendu ? Cale-pommes noir de djihadiste, siglé d’un cimeterre comme le T-shirt de Médine ? Slip en prime dans les packs de protections périodiques gratuites, prévus par le ministre de l’ pour les étudiantes ? Ou le « spécial fendu » pour permettre au partenaire de s’initier au point d’inclusion ? On frémit d’impatience !

28 février 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.