Voilà une nouvelle histoire qui pourrait être anecdotique si elle n’avait pas valeur de symbole. Alors que le conflit israélo-palestinien fait rage, alors que les bombardements israéliens s’intensifient et que les victimes s’accumulent à Gaza, alors que l’armée israélienne avance péniblement dans cette ville progressivement transformée en parking, la communauté internationale autoproclamée (en d’autres termes, l’Occident) hésite sur la conduite à tenir.

En France, singulièrement, nous avons à la fois la plus importante communauté israélite et la plus importante communauté musulmane d'Europe. Emmanuel Macron le sait bien ; c’est même lui qui l’a dit. Ce numéro d’équilibriste est-il dans les cordes du roi de l’en même temps ? C’est ce qu’il semble croire. Après s’être très tardivement rendu en Israël, où personne ne l’attendait, semble-t-il, Macron a décidé d’envoyer un signal à Gaza : c’est le Tonnerre, l’un des plus gros navires de la flotte française, un porte-hélicoptères amphibie, qui a appareillé de Toulon le 25 octobre dernier pour se porter au large des côtes palestiniennes. On pourrait trouver ce geste très généreux et s’en tenir là. On pourrait aussi se dire que le président de la République, qui vient de débloquer 100 millions d’euros d’argent public pour développer les entreprises du Nigeria, a décidément un curieux sens des priorités. Mais tout cela n’est pas l’information principale.

Le fond du problème nous est incidemment exposé par le pacha de ce navire français. En effet, malgré une présentation pleine de promesses sur le site du ministère des Armées, sur lequel il est fait mention d’un bloc chirurgical et d’une capacité de soixante lits, le médecin-chef du navire explique qu’un sous-effectif au sein de l’équipage empêche d’utiliser actuellement la plupart des structures du Tonnerre. À la question « Combien de blessés le navire peut-il accueillir ? », le commandant répond sobrement : « Deux blessés, deux blessés graves. » Quatre blessés, soit l’équivalent de cinq secondes de bombardement, peut-être…

Interrogé par l’émission « Morandini Live », le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, confirme, et ajoute : « On veut emmener d'autres pays. Nous mettons beaucoup de moyens sur la table pour faire effet de levier. Le statut de nation-cadre, c'est comme un gros bloc de multiprises dans lequel nous mêmes, on remplit quelques prises et on permet à d'autres pays de venir se connecter, de venir assembler des moyens. » On passe sur la comparaison entre le statut de nation-cadre et la multiprise, après tout, si c’est plus simple à comprendre. En revanche, dire que l’on met « beaucoup de moyens sur la table » après avoir confirmé que nous envoyions de quoi évacuer quatre blessés, il y a de quoi rigoler. Quant aux autres pays qui viendraient « se connecter » ou « assembler des moyens », on ne les a pas encore vus. Il faut croire que l’effet de levier annoncé par le ministre n’est pas suffisamment puissant.

Incapacité à trancher, peur de la communauté musulmane de France, prête à s’enflammer pour Gaza, effets de manche et d’annonce… et finalement rien, ou tout du moins pas grand-chose. Comparaison n'est pas raison, mais tout de même : dans son récent ouvrage Ce qui nous attend, le général (2S) Dominique Trinquand, coutumier des plateaux télé, nous apprend que la Chine, tous les quatre ans, bâtit l'équivalent de notre marine nationale...

16596 vues

04 novembre 2023 à 18:37

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

69 commentaires

  1. Où sont les millions de Macron? il les a cachés sans doute dans des paradis fiscaux et il oblige les Francais à payer ses caprices inutiles. Il ferait mieux de payer de sa poche au lieu de jouer à l’éternel enfant gâté et faire payer ceux qui ne le devraient pas. Quand la Marine est sans marins, il y a un problème et c’est une dépense inutile que d’envoyer ce navire qui ne peut rendre service.

  2. ils sont champion pour nous ridiculiser, un navire qui devrait accueillir 60 blessés ne peut en accueillir que 4, envoyer des moyens militaires sans mettre l’effectif pour être opéationnel là encore le candidat macron fait du « jamais vu », la débâcle de nos moyens de santé exporter sur les mers, pour soi-disant apporter assistance, alors que pour eux ce n’est qu’un moyen de communiacation, nous devrions avoir honte d’être dans ce pays à la dérive, pendant ce temps là les gens meurent en Ukraine, à Gaza, en Arménie et notre champion fait cadeau de 100 millions d’euros au Nigéria, quand comprendra -til que l’Afrique ne veut plus de nous ?

  3. Macron déclame et…rien. Le verbeux de l’Elysée ne sait faire que ça. De la communication creuse et vide d’effets.

  4. Les 100 millions d’euros généreusement donnés au Nigeria, c’est assurément encore de l’argent emprunté. Et remboursables par qui ? Vous avez 10 secondes.

    1. Personnellement, si j’étais endettée comme la France,, je n’irais pas donner à des copains, ou à quiconque, de l’argent qye je n’ai pas !!!

  5. Surtout ne pas rentrer dans un conflit sérieux, de haute intensité comme on dit, sinon on est foutu !

  6. La France est un grand pays mais avec son endettement elle n’a plus guère de quoi entretenir ses muscles. Par ailleurs son PIB ne brille que par la consommation des ménages, d’où l’importance de l’immigration, des bouches à nourrir c’est du PIB. Pour le reste c’est le flop complet…

  7. Oui. Un média _ à part vous_ a relaté cet état de fait. C’est inquiétant. Après avoir appris qu’en cas de guerre dite de haute intensité, la France n’avait que quelques jours de munitions, on apprend que les autorités envoient un navire en « sous effectif » capable de soigner quelques blessés. Bon, c’est de la dipomatie, mais c’est tout de même un signe, un signal. Ca devrait, en tous cas.

  8. Nous ressemblons à ces anciens Chatelains qui continuaient à diner en habit dans leur château dont la toiture laissait passer l’eau , mais on sauvait les apparences !! La France est dans le même état !! En voie de disparition !!Hélas

  9. Bonjour Mais la fonction première de ce navire n’est elle pas de transporter des hélicoptères pour les combats et accessoirement recevoir quelques blessés

  10. Il y a des priorités qui ne ce discutent pas ou des échecs qui ne s’avouent pas c’est ainsi pour nos grands politiciens Français et Bruxellois financer grassement des états voir des mouvements terroristes ainsi que des entreprises ou ONG pervertis hostiles a nos intérêts et bien-sûr l’immigration qui nous ne le répéterons jamais assez est une chance avant d’être un tonneau des Danaïdes qui coute au contribuable des millards d’euros engloutis comme chacun peut sans rendre compte pour nos libertés notre sécurité grâce à nos forces armées et leurs équipements la France est un grand pays respecté de tous et admirée à travers le monde… ou il fait bon vivre grâce à sa générosité sa culture son modèle économique ou sociale son rapport à l’autre particulièrement aujourd’hui envers les personnes de confession juive provoquant effrois et honte demain envers tous le chrétiens

  11. Notre Marine et ses marins n’y sont pas pour grand chose, en effet ce bâtiment, le « Tonnerre », rentrait d’un exercice OTAN pour lequel il n’avait pas besoin d’un armement médical complet. Les deux incompétents de l’Elysée et de l’hôtel de Brienne ont ordonné néanmoins qu’il reparte immédiatement en Méditerranée orientale malgré cela car il s’agissait de faire « un coup de com », les médecins et infirmiers nécessaires rejoignant ultérieurement. Quand au 2ème navire envoyé, le « Dixmude », lui, il est complet. Alors s’il vous plait, dénigrer les polichinelles politiques, oui, mais pas les exécutants souvent malgré eux.

    1. Belle réponse à tous ceux qui critiquent sans connaître. Effectivement le Tonnerre est le navire multiprises qui est armé selon sa mission.
      Par contre notre petit chef des armées et son ministre délégué sont d’une parfaite nullité.

  12. C’est bien le chef des petits hommes gris, il envoie un porte hélicoptère avec des chalands de débarquement qui ne peuvent pas débarquer, en plus un deuxième est en partance, le premier est inutile donc le deuxième le sera, c’est comme s’il voulait éteindre un incendie avec une ambulance remplie d’infirmières avec des seringues.
    Ils ont vraiment élu et réélu le roi des incompétents, il est incapable d’avoir une vision d’ensemble afin d’adapter la bonne stratégie, vivement 2027, si on y arrive, car on risque d’ici-là d’être convertis à l’islam.

  13. Nous n’avons plus grand chose …tristesse.mais celui qui se prend pour un grand chef militaire ou soldat de plomb fait du VENT comme toujours cause ,cause pour prouver qu’il est le meilleur ….prétention …prétention quand tu nous tient……et c’est le désastre …..

Les commentaires sont fermés.