Le coup d’État qui vient de se produire au Niger, pays coutumier du fait, prouve une fois de plus l’instabilité endémique du continent africain et les conséquences en termes d’immigration auxquelles l’Union européenne doit s’attendre.

Décidément, les coups d'État y perdurent depuis plus de 60 ans que les indépendances sont advenues. La société civile africaine, toujours absente du débat, n’est toujours pas entrée dans l’Histoire. Les populations ne tirent jamais de profit de ces coups d’État et s'en désintéressent. Le développement permettant de fixer les populations sur place n'est toujours pas pour demain, malheureusement, et cela doit nous donner à réfléchir sur nos capacités à enrayer une immigration massive vers l’Union européenne.

L’erreur fondamentale de François Mitterrand, lors du discours de La Baule, le 20 juin 1990, a été d'imposer le principe des élections démocratiques en Afrique en contrepartie de notre aide au développement. Une personne, une voix. Cela a entraîné la radicalisation des minorités ne pouvant accéder au pouvoir que par un coup d'État. Les peuples africains n'y sont manifestement toujours pas prêts. En effet, Mohamed Bazoum, le président nigérien déchu, démocratiquement élu, est issu d'une ethnie minoritaire arabe et musulmane sunnite, alors qu’au Niger, les grands groupes ethniques noirs majoritaires sont du Sud (Haoussa, Zarma, Peuls). Rien ne dit, pour le moment, que les Haoussas n'aient pas voulu reprendre le pouvoir par la force.

Ce coup d’État ne peut que nous faire relativiser la stabilité que l'on croit acquise de pays comme le Sénégal, qui vient de connaître des troubles graves, de la Côte d'Ivoire, qui se débat toujours dans son concept d’ivoirité, ou encore du Gabon, du Congo ou du Cameroun dont la succession de Paul Biya n’est pas assurée.

Après avoir quitté le Mali et le Burkina Faso suite à des coups d'État, les forces armées françaises, comme celles des USA, peuvent-elles rester au Niger ? La realpolitik m'incite à dire que oui, si les nouvelles autorités nous le demandent et si les Russes, avec l’aide des Algériens, ne sont pas à la manœuvre pour nous éjecter définitivement de la zone sahélienne. Mais nos engagements diplomatiques vis-à-vis de l'ONU, des organisations africaines CEDEAO et UA comme les principes démocratiques de l'UE peuvent aussi nous imposer de partir. Cela signerait le chaos assuré dans tout le Sahel, avec les conséquences en termes d'immigration que l'on peut imaginer, ainsi que du terrorisme islamiste qu'il véhiculerait.

Emmanuel Macron va devoir quitter son esprit nébuleux du « en même temps » et trancher… Pas sûr qu’il en soit capable, lui qui a toujours fait preuve d’une complète méconnaissance de la mentalité africaine, comme l’a montré son engagement personnel, dès 2017, dans la désastreuse aventure du feu G5 Sahel.

8178 vues

30 juillet 2023 à 13:00

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

62 commentaires

  1. Les coups d’états dans ces pays sont largement organisés et soutenus par la Russie, comme le montrent les nombreux drapeaux Russes agités par les putschistes. La Russie organise la désinformation anti-Francaise, ici comme ailleurs, pour nous éjecter. Et ce sont ceux qui, ici, se proclament « patriotes « , qui sont les plus fervents soutiens de Poutine. Drôles de patriotes en vérité !

  2. Il faut que tous les pays arrêtent toute relation économique avec ce pays et qu’ils se retirent de ce pays .

  3. Arrêtons de nous prendre la tête sur le destin de ces pays d’asticots qui n’ont que des emm…quiquinements à nous apporter. Le tsunami migratoire aura lieu de toute façon, que les islamistes s’emparent du Sahel ou non.
    Ils ne veulent pas de nous? Dont acte: on remballe. Plus un euro, plus un soldat, plus un visa.
    Nos marsoins et légionnaires seront plus utiles dans nos banlieues coloniales qu’à Niamey ou Bamako.

  4. Analyse très pertinente de la situation dans cette partie de l’Afrique, un vrai sac de noeuds, dans lequel il vaut mieux ne pas trop aller mettre notre nez, car à part quelques « bobos » locaux privilégiés, la France n’est pas à tort ou à raison la bienvenue. Quand à l’immigration, que cette situation pourrait provoquer, ce n’est rien à coté de ce que les réchauffement et la surpopulation de l’Afrique va nous envoyer à bref délais vers l’Europe.

  5.  » La société civile africaine, toujours absente du débat, n’est toujours pas entrée dans l’Histoire. » Elle ne pourra y entrer qu’après deux conditions nécessaires : la disparition de l’esprit tribal (je suis le chef, donc je possède tout, corps et biens) et de la tradition de l’esclavage (les Arabes du Nord se sont toujours servi à foison dans le réservoir inépuisable des Noirs du Sud). C’est ça la réalité africaine.

  6. Les intérêt économiques de la France se résument surtout aux profits financiers personnels qu’en tirent des individualités de la haute finance et de la politique. Les petits Français ne profitent d’aucun avantage et n’y ont aucun intérêt. Les Gaulois n’en retirent si j’ose dire qu’une immigration massive dont nos gouvernants ont besoin pour faire prospérer leurs propres revenus qu’ils tirent des magouilles avec les tyrans et despotes de ces pauvres pays.

  7. La présence Française depuis toujours en Afrique a t’elle ralentie et encore moins empêchée les vagues d’immigration que nous connaissons, absolument pas.
    Quand à la participation des Russes ce n’est pas bien compliqué de distribuer quelques centaines de francs Cfa pour voir des drapeaux Russes un peu partout, ce genre de « révolution » est très facile à mettre en place et il y aura toujours des caméras occidentales pour filmer les scènes de manifestations populaires pas nécessairement spontanées…

  8. Plus la France sera dans le camp honteux des belligérants européisto-américains anti Russes, plus on n’aura que ce qu’on méritera en Afrique .
    La macronie nous entraîne pour tout et partout au fond du gouffre . SOS ! Macron etc…Démission !

  9. Assez tergiversé : le seuil tolérable d’immigration dans notre pays est dépassé, quoi qu’il en soit des réflexions qui agitent les commentateurs ‘politiquement corrects’.
    STOP aux nouvelles entrées d’Afrique du nord, de l’est, de l’ouest, du sud de ce continent) La FRANCE doit rester la France, quelles que soient les décisions de l’U.E sur le sujet de l’immigration, nous n’avons pas à subir les conséquences de l’idéologie mondialiste !!

  10. « L’erreur fondamentale de François Mitterrand (…) a été d’imposer le principe des élections démocratiques ». Eh oui, les Africains ne sont pas des Européens à peau noire. Ce sont des Africains, et l’appartenance ethnique est primordiale. Le travaux de l’africaniste Bernard Lugan sont lumineux là-dessus.

  11. Il faut renvoyer tous les migrants Nigérien dans leur pays ,ils nous détestent pourquoi les garder à nos frais .
    Les Français qui sont dans la misère l’argent il faut le garder pour eux .

  12. Mais c’est Macron l’Européiste destructeur des valeurs et des frontières, associé à sa condamnation odieuse et permanente de la France en Afrique, et «en même temps» son laxisme pro africain en France qui sont les seuls responsables de cette catastrophe civilisationnelle intérieure et extérieure que subit la France .

  13. Attendre une réaction intelligente et efficace pour la France de la part de Macron serait stupide. Il est en vacances à Brégançon où il s’est fait construire une piscine à nos frais.
    L’armée doit protéger nos intérêts économiques au Sahel.
    La civilisation démocratique est impossible en Afrique. Ce sont les clans qui dirigent.
    Et si nous n’avons aucun intérêt économique à défendre, la France quitte le Sahel.
    En contrepartie nous exigeons le retour de tous les nigériens qui nous haïssent chez eux comme chez nous.
    Les doubles nationaux, les condamnés, les OQTF.

  14. Ils « vomissent » sur la France et chez nous on les « chouchoute » !! Je sais que quand on te gifle il faut tendre l’autre joue , mais c’est bien la seule chose que nous appliquons en France car il y a aussi le Oeil pour Oeil et là retour massif vers l’Afrique mais nous sommes trop lâches pour mettre en pratique !!

Les commentaires sont fermés.