[Point de vue] Contre la constitutionnalisation de l’avortement, le dernier carré

IVG foetus echographie

Le Sénat va probablement entériner l’entrée de l’avortement dans la Constitution. Ce sera donc un droit quasi imprescriptible, tout comme l’abolition de la peine de mort. Il y a cependant un « dernier carré qui se forme, avec des gens qui ont du panache », comme disait Raspail pour décrire la trame de ses romans. Il y aura une manifestation, il y a des campagnes de tractage et la Marche pour la vie continue d’avoir lieu chaque année sans qu’un Abribus™ ne soit égratigné. C’est peu, mais c’est encore trop pour Libération.

Libé, l'un des journaux les plus subventionnés de France, consacre donc un long article aux fous qui osent s’opposer à ce merveilleux droit - pourtant décrit par Simone Veil elle-même, dans sa défense de la loi qui porte son nom, comme une tragédie à empêcher. « Des organisations minoritaires mais très influentes », dit Libé : minoritaires, ça c’est sûr, mais influentes ? Voyons : pour le journal, par exemple, le Centre européen pour la loi et la justice (ECLJ, en anglais), ONG catholique dont l’auteur de l’article semble regretter qu’elle soit admise à l’ONU, dispose de relais au Sénat. Quels relais ? Stéphane Ravier, sénateur Reconquête. Un relais, donc. À part ça, plusieurs campagnes de courrier, avec quelquefois des fœtus en plastique glissés dans des enveloppes. Puissant, ça, dites donc. De son côté, La Croix - je ne sais pas si vous connaissez ce journal confidentiel : c’est une sorte de Golias pour boomers riches - consacre un reportage aux mouvements anti-avortement, dont le journaliste semble constater que ses militants sont jeunes. On est bien avancés. La voilà donc, la menace : un sénateur, une poignée d’ONG, quelques enveloppes de supplication et des jeunes gens motivés. Tremblez, cliniques faiseuses d’anges à la chaîne, bienheureux aspirateurs libérant le corps des femmes, pinces miséricordieuses qui écrasent les crânes de bébé. Le ventre de la bête immonde, à la différence du ventre des Françaises, est décidément beaucoup trop fécond.

Bon, arrêtons le sketch. Quand on interroge les fans de l’avortement, les masques tombent. La motivation renforcée des pro-vie ? « À croire qu’ils pensent que c’est déjà perdu pour eux, et ils ont raison », avoue à Libé Dominique Vérien, sénatrice centriste - évidemment favorable à la constitutionnalisation. Quant au vrai but de cette constitutionnalisation, il nous est livré par la sénatrice EELV Mélanie Vogel, toujours dans Libé : c’est « pour envoyer le message à toutes ces organisations que c’est fini, qu’elles ont perdu définitivement », que le Sénat s’apprête à graver l’IVG dans le marbre de la République.

C’est une loi d’intimidation. Avec à la clé, sans doute, un jour ou l'autre, la suppression de la clause de conscience pour les médecins. On en hausserait les épaules s’il ne s’agissait pas de la vie d’enfants. On peut bien se moquer de ce combat « pro-vie », que la propagande a rendu ridicule : les faits sont là et c’est aux faits qu’il faut en revenir. Certes, CNews elle-même a fait son mea culpa pour avoir rappelé la stricte vérité : avec 72 millions de morts, l’avortement est la principale cause de décès dans le monde, loin devant les cancers. Mais cette hostilité, contre l'évidence, n'empêche pas l'essentiel : il faut que la mobilisation continue, car si ces jeunes gens se taisent - les catholiques le savent -, les pierres crieront.

Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

78 commentaires

  1. A l’époque où l’IVG a été autorisé, il n »existait aucun moyen contraceptif, hormis la « capote anglaise » ….. qui n’était pas un moyen sûr à 100%. Les femmes avaient recours à des « faiseuses d’anges » qui travaillaient avec des aiguilles à tricoter, d’où de nombreux accidents parfois mortels. c’est la raison pour laquelle l’IVG a été adopté. Aujourd’hui, les moyens contraceptifs existent, et l’IVG est obsolète, mais dévoyée ……………. la faire entrer dans la constitution est non seulement débile, mais ouvre la porte à de nombreux abus. C’est comme d’ailleurs l’euthanasie……. et curieusement ça se rejoint : la vie et la mort !!!!!!!!!!!

  2. Je ne me sens pas capable de donner mon sentiment eu égard à ce sujet.
    Aussi, je reprends la parole d’un prêtre : « Les enfants à naître, qu’on les supprime, c’est déjà terrible, mais qu’on en soit fier, ça pose des problèmes… ».

  3. Un grand coup de chapeau à Monsieur Stéphane Ravier.
    Face à la basse-cour des agités du bocal,il a su garder son calme et a développé des arguments pleins de sagesse et d’humanisme.
    Qu’il en soit remercié au nom de ceux qui respectent la vie.

  4. Si on a pu changer la constitution pour l’inscrire, on peut donc aussi la changer pour la retirer. Dans quelques années, les nouveaux maitres de la France supprimeront la constitution, j’espère ne plus être de ce monde mais j’ai une triste pensée pour les générations qui me suivent. Un sondage auprès des afghanes pour préparer nos filles.

  5. Cette constitutionnalisation est une HONTE. La Constitution c’est autre chose que ces problèmes graves, certes, mais déjà prévus et organisés par La LOI !!!!! Et demander l’avis des Français par référendum sur l’immigration , la peine de mort, la guerre en Ukraine, le droit de conscience de ne pas pratiquer l’avortement pour les médecins, là pas de problème, ces messieurs dames décident, du moins, Monsieur le Président « des horloges » , car MOI JE SAIS ce qu’il vous faut …..

  6. Ils étaient tous là les sénateurs ? On parie qu’à Versailels il y aura les macroniens, les laîcards et ….LR pour voter cette modification qui ne changera rien car la propagande pour tuer la vie (surtout des blancs cathos et les triso21) afin de liquider la race est largement en route…. et c’est pas ça qui va la changer. Il ya déjà des femmes qui ont avorté de force alors….
    Mais faut faire oublier aux Français que Macron a fait rire Poutine et n’est pas suivi par l’UE pour faire tuer des Français blancs cathos en Ukraine.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois