Le corps sans vie de Lola, âgée de 12 ans, a été découvert dans le XIXe arrondissement de Paris, dans la nuit du 14 au 15 octobre, entravé et dissimulé dans une malle. Selon les premiers éléments de l'enquête, elle aurait été égorgée. Quatre personnes ont été placées en garde à vue sans que l'on sache, pour l'heure, leur lien avec l'affaire relate, BFM TV.

« n’avait pas l’air rassurée du tout. On comprend que ce n’est pas normal, ce qui est en train de se passer »

Le vendredi après-midi, le père de la jeune fille, inquiet de ne pas la voir revenir du collège Georges-Brassens situé juste derrière l’immeuble où ils habitent, a donné l'alerte. Vers 17 h 30, la mère de la collégienne se rend au commissariat pour signaler sa disparition et une plainte pour disparition inquiétante est déposée. Elle signale sur Facebook la disparition de sa fille

Le père de Lola, gardien de l'immeuble où la famille réside, explique aux enquêteurs avoir aperçu sa fille « en compagnie d'une femme d'une vingtaine d'années », sur les images de vidéosurveillance de l'immeuble. « La dame lui fait un geste comme si elle lui disait de venir. Lola n’avait pas l’air rassurée du tout. On comprend que ce n’est pas normal ce qui est en train de se passer », raconte une voisine qui a vu les images.

Selon un témoin, cette femme aurait ensuite demandé de l'aide pour porter une malle jusqu'à un véhicule.

Lola aurait été égorgée

Vers 23 h 30, la police est appelée par un SDF signalant la présence d'une malle renfermant un corps dissimulé par des tissus. Il s’agit bien de Lola qui « aurait été égorgée. Sa tête est recouverte de scotch et ses mains et pieds sont entravés. Des chiffres "1" et "0" ont par ailleurs été "posés" sur le corps, sans aucune explication pour le moment. » Une autopsie doit être pratiquée pour déterminer précisément les causes de la mort.

Quatre personnes en garde à vue

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « meurtre sur mineur de moins de 15 ans ». Les investigations ont été confiées à la brigade criminelle. Selon BFM TV, quatre personnes sont en garde à vue, le samedi 15 octobre, dont la femme aperçue sur les images de vidéosurveillance. Elle a été interpellée peu avant 7 h 30 à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine).

21280 vues

15 octobre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter